Office fédéral des transports

La Suisse veut raccorder l'EuroAirport par le rail d'ici à 2010

Berne (ots) - Depuis quelque temps, la Suisse et la France examinent comment l'aéroport de Bâle-Mulhouse pourrait être raccordé au réseau ferroviaire. M. Moritz Leuenberger, président de la Confédération et chef du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) avait donc chargé l'Office fédéral des transports (OFT) d'élaborer un projet ad hoc en collaborant avec les CFF et les gouvernements des cantons de Bâle-Ville (BS) et de Bâle-Campagne (BL). L'évaluation des variantes de raccordement, à présent disponible, montre qu'une nouvelle gare implantée à proximité immédiate du terminal de l'aéroport répond le mieux aux exigences actuelles et futures. La Suisse souhaite réaliser ce projet d'ici à 2010. Pour cela, il faut que la construction débute en 2006 ou 2007. L'élaboration approfondie du projet fera l'objet de nouveaux travaux à mener avec la France. L'aéroport de Bâle-Mulhouse, appelé aussi EuroAirport, se trouve sur territoire français. C'est le résultat de plusieurs décennies de partenariat entre la France et la Suisse. Il constitue une infrastructure de transport très importante pour le Nord-ouest de la Suisse, l'Alsace et le Sud du Bade-Wurtemberg. La région desservie par l'aéroport est une zone économique où se manifestent divers besoins de mobilité dotés de forts taux de croissance. Les voies d'accès à l'EuroAirport sont utilisées tant par les passagers aériens que par les travailleurs pendulaires. Toutefois, les liaisons actuelles par bus ne peuvent couvrir qu'une faible partie de la demande de transport tant dans le secteur suisse que dans le secteur français. Position de la Suisse Suite à des considérations environnementales, la Suisse aimerait accroître la part du marché détenue par les transports publics en raccordant l'aéroport au réseau ferroviaire limitrophe. Une offre liée au rail n'est cependant économique que si plusieurs flux de trafic peuvent être concentrés sur certaines infrastructures. C'est pourquoi la Suisse prône un concept d'offre qui soit conforme à l'objectif du plan sectoriel de l'infrastructure aéronautique (PSIA), à savoir interconnecter les aéroports et les régions sur l'ensemble du pays, tout en couvrant aussi les besoins régionaux. Alors que la première condition implique des liaisons ferroviaires directes entre l'aéroport et le réseau suisse des transports à longues distances, il faut trouver des solutions RER pour le trafic régional. Ces objectifs ne peuvent être atteints qu'au travers d'une étroite collaboration avec les propriétaires du réseau français. L'évaluation des diverses variantes a montré que l'emplacement d'une gare à proximité immédiate du terminal de l'aéroport répond de manière optimale aux besoins actuels et futurs. L'élaboration approfondie du projet de construction fera l'objet des nouveaux travaux à mener avec la France. Suite de la procédure La Suisse s'est fixé comme objectif de réaliser le raccordement ferroviaire d'ici à 2010. Pour cela, il faudrait commencer la construction vers 2006 ou 2007. D'ici là, tous les projets et études nécessaires selon le droit français doivent être élaborés et le financement du projet garanti. Pour appliquer la démarche précitée, les services concernés au sein du DETEC ont eu des entretiens avec les CFF et M. Ralph Lewin, conseiller d'Etat et représentant officiel des cantons de BS et de BL. Les pourparlers avec la France seront approfondis dans une étape ultérieure. Il s'agira de trouver une position commune sur les questions de fond et de créer une organisation de projet binationale. A cette fin, le gouvernement français a chargé le préfet de la région Alsace de coordonner les activités. En Suisse, M. Moritz Leuenberger, président de la Confédération, a confié la gestion du dossier à l'OFT. En entreprenant le projet du raccordement ferroviaire de l'EuroAirport, la Suisse entend contribuer à renforcer l'agglomération trinationale de Bâle sur le plan de la politique des transports. ots Originaltext: OFT Internet: www.newsaktuell.ch Contact: OFT, Communication Tél. +41 31 322 36 43

Ces informations peuvent également vous intéresser: