Office fédéral de l'agriculture

Aide alimentaire internationale et mesures destinées à alléger le marché

Berne (ots) - Lors de sa séance d'aujourd'hui, le Conseil fédéral a décidé de consacrer une nouvelle somme - 8,5 millions de francs - à l'achat de bœuf suisse destiné à l'aide alimentaire internationale et au stockage de viande de veau. En novembre 2000, la situation sur le marché suisse du bœuf s'est nettement détériorée en raison de l'ESB qui frappe nos voisins. La perte de confiance parmi les consommateurs a conduit à un recul de l'écoulement de bœuf atteignant 20 pour cent. En conséquence, les prix à la production ont baissé de 30 pour cent. Les moyens financiers ordinaires du fonds "viande" ont permis depuis lors de retirer temporairement du marché et de stocker plus de 1600 tonnes de bœuf. Les exportations sont effectuées dans le cadre de l'aide alimentaire au titre de mesure exceptionnelle visant à alléger le marché. La Direction du développement et de la coopération (DDC) a reçu en janvier 2001 une demande y relative de la Corée du Nord. Le Conseil fédéral a donc décidé le 14 février 2001 d'acheter un premier lot de bœuf. Sur mandat de la Confédération, Proviande a acheté avant fin mars 712 tonnes de viande fraîche et l'a mise à la disposition de la DDC. Les prix de taureaux d'abattage se sont remis durant cette campagne, passant à 7 francs 30 le kilo de poids mort. Après Pâques, ils sont toutefois retombés à 6 francs 60. En raison de l'offre élevée habituelle en cette saison, les prix à la production de veaux d'abattage subissent également une forte pression. La somme de 8,5 millions de francs débloquée aujourd'hui par décision du Conseil fédéral sera utilisée pour acheter un nouveau lot de 700 tonnes au moins de bœuf frais suisse, provenant avant tout d'animaux d'étal et destiné à l'aide alimentaire internationale. Le solde pourra servir à l'achat et au stockage de viande de veau, conformément aux dispositions de l'ordonnance sur le bétail de boucherie. Le financement des mesures décidées n'entraîne pas de dépenses supplémentaires pour la Confédération, car le montant concerné est bloqué pour l'année en cours dans la rubrique du soutien du marché. ots Originaltext: OFAG Internet: www.newsaktuell.ch Contact: Office fédéral de l'agriculture, Niklaus Neuenschwander, tél. +41 31 322 25 29

Ces informations peuvent également vous intéresser: