Office féd. de la statistique

L'hôtellerie suisse pendant le trimestre d'hiver 2001/02 - Baisse du nombre de nuitées hôtelières

Neuchâtel (ots) - Selon le relevé exhaustif réalisé par l'Office fédéral de la statistique (OFS) auprès des établissements hôteliers du pays, l'hôtellerie suisse a enregistré 7,57 millions de nuitées au cours du trimestre d'hiver 2001/02 (de décembre à février), un chiffre en baisse de 5,8% (-469'000) par rapport à la période précédente. Si le résultat obtenu ce trimestre n'a pas égalé le résultat record de l'hiver 2000/01, il reste toutefois supérieur de 2% à la moyenne des cinq et des dix derniers hivers. L'affaiblissement conjoncturel mondial, la force du franc suisse ainsi que le manque de neige durant le mois de janvier ont contribué à ce résultat. Les attentats du 11 septembre ainsi que la crise économique au Japon ont essentiellement influencé la demande en provenance des pays extra-européens. Chacun des trois mois de la période considérée affiche un bilan négatif, le mois de janvier ayant connu le résultat le plus faible. Tant la demande indigène que celle provenant de l'étranger ont enregistré des baisses durant ce trimestre d'hiver, excepté en décembre, où la hausse de fréquentation des touristes suisses a pu en partie compenser la baisse de fréquentation étrangère. Stagnation de la demande indigène Durant le trimestre d'hiver 2001/02, la demande indigène s'est élevée à 3,39 millions de nuitées, un chiffre en très léger recul (-8600 nuitées ou -0,3%) par rapport à l'année précédente, de sorte qu'on peut presque parler de stagnation. Ce total représente le deuxième meilleur résultat depuis le trimestre de 1981/82. Le nombre d'arrivées a également évolué de manière négative (-20'300/-1,6%). La durée de séjour moyenne est cette année encore restée stable, à 2,7 nuitées. Baisse plus sensible de la demande étrangère Les hôtes étrangers ont acheté 4,19 millions de nuitées, soit 460'000 ou 9,9% de moins que pendant le trimestre d'hiver précédent. La demande européenne s'est élevée à 3,53 millions de nuitées, ce qui représente une baisse de 338'000 nuitées ou de 8,8%. La plupart des pays européens ont contribué à cette évolution négative, notamment l'Allemagne (-222'000/-14%), le Royaume-Uni (-41'000/-7,4%), la France (-23'000/-6,3%) et la Belgique (-19'000/-7,7%). On note par contre une hausse de la demande en provenance de la Russie (+8300/+13%) et des Pays-Bas (+4800/+1,8%). La baisse de fréquentation des touristes allemands peut s'expliquer en outre par le fait que ceux-ci ont bénéficié de conditions hivernales favorables dans leur propre pays, ce qui a pu contribuer à les retenir chez eux. La demande extra-européenne a atteint quant à elle 659'000 nuitées (-122'000/-16%). Ce résultat est dû avant tout aux baisses de la demande en provenance des Etats-Unis (-59'000/-19%) et du Japon (-24'000/-33%). Les touristes de Chine ont par contre continué à venir plus nombreux en Suisse durant ces mois d'hiver (+3700/+22%). Presque toutes les régions touristiques enregistrent des pertes La fréquentation des hôtels a fléchi dans onze régions touristiques sur douze mais a légèrement progressé dans le canton du Valais. Les plus fortes baisses concernent les Grisons (-193'000 nuitées/-8,4%), suite certainement au recul de la demande des Allemands, Zurich (-77'000/-10%), l'Oberland bernois (-66'000/-7,6%) ainsi que la Suisse centrale (-45'000/-8%). La croissance de la demande indigène a toutefois été positive dans huit des douze régions touristiques, en particulier dans les cantons du Valais (+21'000/+3,5%) et de Vaud (+13'000/+7,3%). Baisse plus marquée dans les stations de montagne et les grandes villes La fréquentation hôtelière a le plus fortement baissé dans les stations de montagne (-287'000/-6,1%) et dans les cinq grandes villes de Bâle, Berne, Genève, Lausanne et Zurich (-98'000/-8,1%). Le recul a été moins marqué dans les régions sans vocation touristique particulière (-49'000/-3,7%) ainsi que dans les zones des lacs (-34'000/-4,6%). ots Originaltext: OFS Internet: www.newsaktuell.ch Contact: OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service d'information Antonio Di Nardo ou Barbara Jeanneret, Section du tourisme Tél.: +41/31/323 66 36 ou +41/31/323 63 21 Internet: www.statistique.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: