Loterie Romande

Loterie Romande en 2007: 176 millions de francs pour l'utilité publique - Les risques institutionnels pèsent sur les résultats

    - Indication: Du matériel iconographique peut être téléchargé      
        sous: http://www.presseportal.ch/fr/pm/100001627/  -

    Lausanne (ots) - La Loterie Romande boucle l'exercice 2007 avec un bénéfice de 176 millions de francs, soit en baisse de 8% par rapport à 2006 (191 millions). Deux raisons principales expliquent ce recul: un revenu brut des jeux (RBJ) en diminution, notamment à cause de l'absence de très grands montants à gagner à l'Euro Millions; et la nécessité de constituer des provisions pour faire face aux risques institutionnels. L'an dernier, le RBJ a ainsi diminué de 17 millions pour s'établir à 354 millions; alors que sur le plan politique, le conflit de compétences entre Confédération et Cantons continue de freiner le développement de l'entreprise.

    Mardi à Lausanne, la Loterie Romande a tenu sa conférence de presse annuelle sous la présidence de M. Jean-Pierre Beuret et en présence du directeur général M. Jean-Luc Moner-Banet.

    Une initiative qui vient à son heure

    Dans un marché en pleine évolution, les tensions politiques qui prévalent entre la Confédération et les Cantons pénalisent le développement des loteries d'utilité publique, tandis que l'offre illégale explose sur Internet et que le poker, dûment autorisé par Berne, se répand dans le pays.

    La Suisse a besoin d'une politique globale, coordonnée et responsable des jeux d'argent; des jeux mis au service de la communauté et non dévolus à l'enrichissement de quelques entités commerciales. Lancée au printemps, l'initiative populaire fédérale "Pour des jeux d'argent au service du bien commun" arrive à son heure pour replacer le débat au niveau des principes et des valeurs. Réunie le 29 mai dernier, l'Assemblée générale de la Loterie Romande a voté à l'unanimité une résolution qui invite toutes les citoyennes et tous les citoyens à signer cette initiative.

    Résultats 2007: satisfaisants

    Dans ce contexte difficile, les résultats 2007 de la Loterie Romande peuvent être qualifiés de satisfaisants. Le RBJ est passé de 371 millions en 2006 à 354 millions en 2007 (-4,5%). Alors que l'Euro Millions avait réalisé une année 2006 exceptionnelle, grâce à plusieurs montants à gagner très élevés, cela n'a pas été le cas en 2007, qui marque un retour à la normalité (-22%). Les jeux de tirage "swiss made" (SWISS LOTTO, Joker et Extra-Joker) ont également enregistré une baisse d'environ 10%. Heureuse exception à cette tendance: le grand retour du LotoExpress, qui a pris un départ fulgurant en novembre 2007 lorsqu'il a remplacé le Rapido. Autre excellent résultats: avec 112 millions de mises, le PMU Romand affiche une progression de plus de 12%. En termes de structure de jeux, la Loterie Romande figure toujours dans le peloton de tête concernant les jeux à gratter: elle atteint le 3e rang européen et le 18e mondial.

    Sur le plan général, les incertitudes liées au contexte politique et juridique ont conduit à procéder à des provisions et réserves exceptionnelles de l'ordre de 15 millions de francs sur les résultats de l'exercice 2007. Notons qu'actuellement les frais de justice engagés par les loteries suisses et les cantons pour faire face aux procédures en cours, en particulier concernant les distributeurs de loteries électroniques Tactilo, se montent à environ un million de francs par an.

    Les résultats 2007 se caractérisent également par la stabilité des coûts d'exploitation; fruit d'un contrôle budgétaire accru et d'un resserrement dans l'engagement des charges. La Loterie Romande employait au 31 décembre 2007, 293 collaborateurs dont 71 vendeurs en rue. Elle a versé près de 67 millions de francs de commissions à ses dépositaires et a passé pour 64,5 millions de francs de commandes aux fournisseurs romands.

    Après prélèvement de la taxe de 0,5% sur le RBJ destinée à la lutte contre le jeu excessif, le bénéfice se répartit de la manière suivante: 5/6e aux Organes de Répartition (OR), soit 145 millions de francs, pour le soutien dans des domaines tels que le social, la culture, le patrimoine ou la recherche; et 1/6e au sport, soit 29 millions de francs.

    Bilan social

    2008 marque un renouveau des publications de l'entreprise. Le Rapport annuel paraît désormais en trois langues: français, allemand, anglais. Il est accompagné d'un rapport financier et, pour la première fois, d'un bilan social. Ce document explique la politique de jeu responsable menée depuis plusieurs années par la Loterie Romande. Pionnière dans ce domaine depuis les années 90, la Loterie Romande a signé en 2007 les "Standards européens de Jeu Responsable". Le bilan social met également en lumière le rôle et la responsabilité de l'entreprise dans le développement du tissu socio-économique de la Suisse romande.

    Assemblée générale de la Loterie Romande

    Resolution

    L'Assemblée générale de la Loterie Romande appelle toutes les citoyennes et tous les citoyens de ce pays à signer et à soutenir l'initiative populaire fédérale "Pour des jeux d'argent au service du bien commun".

    Le 22 novembre 2007, l'Assemblée générale a adopté une première résolution saluant la mise en oeuvre de cette initiative et chargeant le Conseil d'administration de la Loterie Romande d'apporter son appui logistique à cette démarche.

    - L'initiative a été lancée le 22 avril 2008, à Berne, par un
        Comité national, représentatif des diverses régions
        linguistiques du pays, des sensibilités de l'échiquier politique
        et des milieux proches des loteries d'utilité publique.

    - Elle bénéficie de forts soutiens, tant au plan politique -    
        notamment avec l'appui de plusieurs communes de Suisse romande -
        qu'économique, social, culturel et sportif.

    - Le contexte politique en matière de jeux d'argent s'est encore
        aggravé depuis l'automne 2007 et les menaces qui pèsent sur la
        pérennité des loteries d'utilité publique sont toujours plus
        vives.

    L'Assemblée générale estime que cette initiative vient à son heure et portera le débat sur la question fondamentale: la population et les autorités fédérales souhaitent-elles que les jeux d'argent continuent d'être au service du bien commun plutôt que d'être dévolus à l'enrichissement de quelques entités commerciales?

    Dans cet esprit, l'Assemblée générale lance un appel à toutes et à tous pour que l'initiative populaire fédérale "Pour des jeux d'argent au service du bien commun" rencontre l'accueil le plus large possible et récolte un nombre record de signatures.

ots Originaltext: Loterie Romande
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
José Bessard
Directeur de la Communication
Tél.: +41/21/348'13'13



Plus de communiques: Loterie Romande

Ces informations peuvent également vous intéresser: