Service de communication de l'EPER

Coulée de boue aux Philippines - L'EPER soutient les victimes du typhon avec 200 0000 francs

    Lausanne/Zurich (ots) - Le typhon  Durian, le troisième depuis le mois d'août, et l'avalanche d'algues ont occasionné des dégâts beaucoup plus graves que ne le laissaient penser les premières évaluations. 1,6 mios personnes sont directement touchées par cette catastrophe et certaines pour la troisième fois cette année. L'EPER (Entraide Protestante Suisse) apporte une aide d'urgence et planifie les premières reconstructions. Dans cette situation, l'annonce d'un nouveau typhon sur l'archipel constitue une menace sérieuse.

    A ce jour, la coordination nationale pour la protection des catastrophes à Manille annonce 543 morts, 1'861 blessés. Au total ce sont près de 360'000 familles soit plus de 1.6 millions de personnes qui ont été touchées par la catastrophe. Près de 90'000 personnes sans-abri sont accueillis dans des centres provisoires. Les prévisions météorologiques locales prévoient l'arrivée d'un nouveau typhon et le bilan risque de s'aggraver encore.

    Dans la région de la catastrophe, située à 350 km au Sud de Manille, l'EPER (Entraide Protestante Suisse) soutient le travail de son partenaire local avec un montant de 200'000 francs. Dans un premier temps, celui-ci apporte de l'eau potables et des vivres aux victimes. Il met en place la distribution de couvertures, d'habits et de produits d'hygiène. Les personnes lourdement traumatisées par la perte de leurs proches bénéficieront de plus d'un appui psychosocial.

    Le typhon, suivi  de l'avalanche d'algues a frappé à nouveau la région située autour du volcan Mayon, déjà lourdement sinistrée depuis le mois août. Le typhon Durian a détruit des infrastructures, des champs et des routes. Les plantations et les cultures sont sous une couche de plus d'un mètre d'algues et de boue ou ont été emportées par la tornade qui traversé la région à plus de 225 km/h. Plus de cent mille personnes ont perdu leurs biens et les champs qui assuraient leur base existentielle. Dans un premier temps, l'aide de l'ÊPER va leur permettre de nettoyer les champs et ils recevront ensuite des outils et des semences pour relancer au plus vite la production.

    L'aide de l'EPER intervient dans des villes et des communes qui ont moins souffert des coulées de boues que des ravages du typhon. Là, son partenaire local est déjà en train de planifier les premières reconstructions d'infrastructures vitales (routes d'accès, ponts).

    L'EPER est partenaire de la Chaîne du Bonheur.

    Compte dons :     CP EPER 10-1390-4, mention "Aide d'urgence aux Philippines"

ots Originaltext: EPER
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact et interviews sur place:
Marianne Tellenbach
EPER, responsable de la communication
Mobile +41/79/541'66'70



Plus de communiques: Service de communication de l'EPER

Ces informations peuvent également vous intéresser: