Bundesamt für Verkehr BAV

Le transfert passe par la coopération: Moritz Leuenberger inaugure le terminal d’Italie du nord

      Berne (ots) - Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger a donné
aujourd'hui le signal de départ du nouveau terminal de Busto
Arsizio-Gallarate (près de Milan) de l’opérateur suisse Hupac. Pour
le trafic transalpin, ce projet de coopération contribue au
transfert du trafic marchandises sur le rail. Le Conseiller fédéral
Leuenberger, dans son discours, a confirmé que les craintes
exprimées en Italie au sujet des capacités d’absorption au sud du
St-Gothard n’étaient pas fondées. Avec les infrastructures en
service, la Suisse peut garantir les capacités nécessaires pour les
15 prochaines années.

Le nouveau terminal est une condition importante du succès de la politique de transfert suisse. Comme l’a souligné le Conseil fédéral Leuenberger, l’extension du terminal Busto Arsizio- Gallarate en fera «la première plate-forme de transbordement au sud des Alpes». «En construisant les NLFA, la Suisse mise sur deux axes complémentaires», a expliqué M. Leuenberger dans son discours.

    Le conseiller fédéral a également expliqué comment les capacités seraient assurées au sud du St-Gothard. La Suisse et l’Italie sont d’accord sur le volume de trafic à attendre pour les prochaines années. La Suisse a comparé l'infrastructure entre le Ceneri et la frontière avec d’autres tronçons. Il s’est avéré que les infrastructures actuelles peuvent garantir les capacités nécessaires pour les 15 prochaines années.

    A titre de solution à court et à moyen terme, les chemins de fer des deux pays sont en train d’effectuer des aménagements ponctuels sur les tronçons du Simplon et par Luino. Ces aménagements sont définis dans la «Piattaforma Sempione» et «Piattaforma Luino». Un groupe binational travaille aux futurs aménagements des lignes transfrontalières après 2020 : d’ici à la fin de 2006, il étudiera et évaluera diverses variantes possibles pour l’aménagement à long terme au sud de Lugano sur sol suisse ou italien. On parle d’un nouveau tronçon entre Lugano et Chiasso, et d’une nouvelle liaison Cadenazzo–Luino–Laveno, appelée «Gronda ovest». Les résultats de cette étude serviront de base aux futures décisions politiques. «Si la loi du Far-West règne sur la route, c’est non seulement un risque sécuritaire considérable, mais aussi un avantage de concurrence funeste pour le rail» a déclaré le conseiller fédéral Leuenberger.

Terminal de transbordement en Italie financé par la Confédération

    Le terminal agrandi de Busto Arsizio-Gallarate est directement adjacent à l’installation TCNA de Busto-Arsizio, qui date de 1992. Il est construit sur une surface d’environ 135000 m2 sur le domaine de la commune de Gallarate. Les coûts de construction s’élèvent à environ 75 millions de CHF. Le financement a été assuré en grande partie par des prêts à taux réduit remboursables, (51 millions de CHF) de la Confédération, alors que les contributions à fonds perdu s’élèvent à 21 millions de CHF.

    Se fondant sur les articles 21 et 22 de la loi fédérale concernant l’utilisation de l’impôt sur les huiles minérales à affectation obligatoire – la Confédération encourage des projets pour le trafic combiné dont l’effet sur le transfert est maximal au vu des objectifs de politique des transports. Les demandes de financement ad hoc sont traitées par l’Office fédéral des transports (OFT), compétent en la matière.

    Le nouveau terminal de Busto Arsizio-Gallarate peut traiter des trains de 650m à 700m avec six grues de transbordement. L’installation sert de terminal de transbordement route/rail pour le trafic transalpin. Au cours de la phase de rodage, le terminal pourra préparer jusqu'à 20 paires de trains par jour. La capacité d'exploitation peut s’accroître à moyen terme. Plus de 100'000 conteneurs, caisses mobiles ou semi-remorques seront déplacés chaque année.

Berne, le 9 septembre 2005

DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse

Renseignements: Davide Demicheli, porte-parole de l’Office fédéral des transports (OFT), tél. 079 777 53 86 André Simonazzi, porte-parole du DETEC, tél. 031 322 55 41



Plus de communiques: Bundesamt für Verkehr BAV

Ces informations peuvent également vous intéresser: