Bundesamt für Verkehr BAV

Le percement du premier tunnel de base de la NLFA est imminent

      Berne (ots) - La construction de la Nouvelle ligne ferroviaire à
travers les Alpes (NLFA) bat son plein. Dans le tunnel de base du
Loetschberg, le dernier percement est imminent. L’objectif est d’en
ouvrir l’exploitation en 2007. Dans le tunnel de base du St-Gothard,
41 % des galeries et des tubes étaient déjà excavés à la fin de
2004. A la même date, les coûts finals globaux étaient estimés à
16,3 milliards (prix de 1998). Cela correspond – comme annoncé en
janvier 2005 – à une hausse de 440 millions.

    Conformément au rapport d’étape n° 18 sur la NLFA, élaboré par l’Office fédéral des transports (OFT), la réalisation du projet du siècle suit son cours.A la fin de 2004, 98,6 % de l’ensemble du tunnel du Loetschberg était excavé. Actuellement (mars 2005), il ne reste plus que quelques mètres à percer. La fête organisée pour marquer le percement aura lieu le 28 avril 2005 en présence du conseiller fédéral Moritz Leuenberger.

    A la fin de décembre 2004, au St-Gothard, 41 % des 153 kilomètres de galeries et des tubes étaient excavés. A l’heure actuelle (mars 2005), ce sont déjà 44 %. Dans l’avancement nord du tube ouest à Faido, la roche subit encore de très fortes pressions. A Sedrun, il y a eu moins de problèmes que prévu.

Mise en exploitation du tunnel de base du Loetschberg prévue en 2007

    La mise en exploitation commerciale du tunnel de base du Loetschberg est prévue pour l’année 2007. Toutes les parties doivent consentir de grands efforts pour atteindre cet objectif. Les conditions organisationnelles ont été créées pour que cet ambitieux projet réussisse.

    En ce qui concerne la mise en exploitation de l’axe du St-Gothard, les délais prévus restent les mêmes que lors du dernier rapport d’étape (2015/2016).

Prévision des coûts finals

    La prévision des coûts finals du projet a augmenté de 440 millions au cours de la période sous revue, passant à 16'346 millions de francs (prix de 1998). Comme l’OFT l’a déjà communiqué le 16 janvier 2005, cela s’explique principalement par les conditions géologiques difficiles sur les deux axes ainsi que par la mise à jour du projet de technique ferroviaire pour le tunnel de base du St-Gothard. 6,5 milliards de francs ont été dépensés jusqu’ici. Une partie du montant résiduel qui sera échu dans les années à venir et jusqu’à l’achèvement du projet est déjà liée contractuellement. L’autre partie repose uniquement sur des estimations.

Risques

    Selon les connaissances actuelles, l’analyse des risques pour l’ensemble du projet NLFA la possibilité montre que celui-ci peut s’écarter de 1,1 milliard de la prévision des coûts finals (rapport précédent : 1,3 milliard). Une partie de ces risques (200 millions) s’est déplacée dans la prévision des coûts finals.

    Ce chiffre repose sur une estimation des risques mise à jour tous les six mois, leur répercussion sur les coûts et la probabilité de leur occurrence. Selon l’évaluation actuelle des risques, la NLFA coûterait, en cas d’évolution désavantageuse, 17,4 milliards de francs (prix de 1998).

Long temps de réalisation

Afin de réaliser la NLFA, projet du siècle, il faut que tous les responsables persévèrent. Sa planification et sa construction dureront 25 ans. Durant une telle période, les critères que l’ouvrage doit remplir se modifient. L’état de la technique et les exigences en matière de sécurité changent et avec eux les prestations à fournir ainsi que les coûts qui en résultent. Berne, le 1. avril 2005 Office fédéral des transports

Renseignements: Office fédéral des transports, Politique et communication, 031 322 36 43



Plus de communiques: Bundesamt für Verkehr BAV

Ces informations peuvent également vous intéresser: