Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Etude thématique de l'OCDE sur les perspectives d'emploi des travailleurs les plus âgés en Suisse Comment améliorer les perspectives d'emploi des travailleurs les plus âgés

      Berne (ots) - L'Organisation de Coopération et de Développement
Economiques (OCDE) a décidé de passer en revue les perspectives
d'emploi des travailleurs les plus âgés pour une vingtaine de pays
dont la Suisse. L'OCDE entend ainsi sensibiliser davantage les
gouvernements à la nécessité de maintenir actifs les travailleurs
les plus âgés le plus longtemps et dans les meilleures conditions
possibles. Afin de faire face au vieillissement démographique – et
au financement de la sécurité sociale – ce thème est d'une
importance majeure.

    Après son examen de la situation suisse, l'OCDE arrive à la conclusion que malgré la participation élevée en comparaison internationale des travailleurs les plus âgés (50 ans et plus) au marché du travail, certaines lacunes dans la gestion de cette catégorie de main-d'œuvre devraient être comblées. L'OCDE estime que des possibilités d'amélioration résident notamment dans une meilleure coordination entre les différentes institutions concernées par la politique sociale et la politique du marché du travail, ainsi que dans une meilleure coordination entre les cantons. Lorsque des décisions sont prises à un niveau de gouvernement ou dans le cadre d'une assurance particulière, l'attention accordée aux effets induits ailleurs devrait être renforcée.

    Ce problème est connu en Suisse. La Confédération en collaboration avec les cantons et les autres institutions de la politique sociale a lancé récemment le projet CII (optimisation de la collaboration interinstitutionnelle). Dans ce cadre, les interactions des différents facteurs agissant sur l'employabilité des travailleurs les plus âgés devraient pouvoir être davantage pris en compte.

    L'OCDE avertit en outre qu'il sera de plus en plus important dans le futur que les travailleurs puissent participer à la formation continue durant toute leur vie active, afin de maintenir intacte et sur une longue durée leur chance sur le marché du travail. Les recommandations de l'OCDE s'étendent encore à d'autres domaines. Une adaptation des instruments de l'assurance chômage, notamment dans les offices régionaux de placement (ORP), pour encore mieux prendre en compte les spécificités des chômeurs les plus âgés devrait être envisagée. Pour ce qui concerne la politique salariale, les politiques basées sur l'ancienneté devraient – selon l'OCDE – encore davantage faire place à des politiques plus liées à la compétence et à la productivité, afin de permettre une meilleure adéquation aux exigences du marché du travail dans la dernière tranche de vie active.

    Le numéro d'août de la Vie économique, Revue de politique économique (8-2003), est consacré au thème vieillissement et marché du travail. On y trouvera le résumé de l'étude thématique de l'OCDE sur la Suisse ainsi que ceux d'autres études récentes consacrées à ce même sujet.

Berne, le 4 août 2003

Secrétariat d'Etat à l'économie Communication / Information

Renseignements : Bruno Parnisari, Politique du marché du travail et politique sociale, tél. 031 323 16 81 (pour des questions générales) Hans-Peter Flück, Placement et coordination LMMT, tél. 031 324 15 66 (pour des questions spécifiques sur le projet CII)

Internet : www.seco.admin.ch, rubrique "Travail et emploi", "Politique du marché du travail" Annexe : résumé et principales recommandations de l'OCDE en français (également disponible en allemand et en anglais à l'adresse internet mentionnée précédemment) La version intégrale du rapport sur la Suisse est disponible à l'adresse internet de l'OCDE (www.oecd.org, sous la rubrique "Ageing Society")



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: