Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

SECO: Nouvelle hausse du chômage en septembre 2002

      Berne (ots) - Selon les relevés du Secrétariat d'État à
l'économie (seco), 101'889 chômeurs étaient inscrits auprès des
offices régionaux de placement (ORP) à fin septembre 2002, soit
5'527 ou 5,7% de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a
progressé ainsi de 0,1 point pour s'établir à 2,8%. En septembre
2001, le nombre de chômeurs avait augmenté de 1'091, soit de 1,8%,
par rapport au mois précédent.

    Augmentation du nombre de chômeurs ... A fin septembre 2002, 101'889 chômeurs étaient inscrits auprès des offices régionaux de placement, soit 5'527 ou 5,7% de plus que le mois précédent.

    En données corrigées des variations saisonnières, le nombre de chômeurs a augmenté (+5'353/+5,1%).

    Le taux de chômage a ainsi progressé de 0,1 point à 2,8%.18'198 entrées au chômage ont été recensées, soit 5'823 de plus qu'en septembre 2001. Côté sorties, le chiffre est de 10'147 ou 1'740 de plus que pour le même mois de l'année précédente. Deux tiers des sorties sont le fait de personnes qui ont annulé leur dossier à l'office régional de placement parce qu'elles avaient retrouvé un emploi.

    ... et de demandeurs d'emploi A fin septembre 2002, 151'503 demandeurs d'emploi étaient inscrits aux offices régionaux de placement, soit 6'301 ou 4,3% de plus que le mois précédent.

    Davantage de personnes en programmes d'emploi temporaire ... Sur les 49'614 demandeurs d'emploi non chômeurs, 7'891 participaient à une mesure d'emploi temporaire, soit 369 ou 4,9% de plus qu'en août.

    ... ou dans la catégorie autres demandeurs d'emploi non- chômeurs... Le nombre de personnes dans autres demandeurs d'emploi non-chômeurs a augmenté de 251 (+1,5%), passant à 16'971.

    ... ou en gain intermédiaire Le nombre de personnes en gain intermédiaire a augmenté de 98 (+0,4%), passant à 22'423.

    Hausse du chômage pour les femmes et pour les hommes ... Le nombre de femmes au chômage a augmenté de 2'742 pour s'établir à 47'201; celui des hommes de 2'785, atteignant 54'688. Le taux de chômage a parallèlement progressé de 0,2 point pour s'établir respectivement à 3,4% pour les femmes et à 2,5% pour les hommes.

    ... les Suisses et les étrangers 57'963 chômeurs étaient de nationalité suisse, ce qui représente 56,9% de l'ensemble des chômeurs inscrits. Par rapport au mois précédent, le nombre de chômeurs suisses s'est accru de 2'770 ou de 5,0%. 43'926 chômeurs étaient de nationalité étrangère, soit 43,1% du total des chômeurs; leur nombre a augmenté de 2'757 (+6,7%). Le taux de chômage des étrangers a progressé de 0,3 point à 5,4%, celui des Suisses de 0,1 point à 2,1%.

    Augmentation plus forte en Suisse alémanique qu'en Suisse romande et au Tessin En septembre 2002, le nombre de chômeurs a augmenté de 4'216 en Suisse alémanique, passant à 65'024. En Suisse romande et au Tessin, 36'865 chômeurs ont été recensés, soit 1'311 de plus que le mois précédent. Le taux de chômage a progressé de 0,2 point pour s'établir à 2,5% en Suisse alémanique et de 0,1 point à 3,6% en Suisse romande et au Tessin.

    Baisse du chômage uniquement dans les deux Appenzells Le chômage est en hausse dans tous les cantons à l'exception d'Appenzell Rh.-Int. (-9/-14,1%) et Appenzell Rh.-Ext. (-7/ -1,5%). Les cantons qui enregistrent les progressions les plus fortes sont Zurich (+1'358/+6,5%) et Berne (+836/ +10,0%), devant Argovie (+513/+8,4%), Genève (+424/ +3,8%), Vaud (+331/+3,1%), Valais (+284/ +10,0%), Soleure (+276/+9,1%) et Bâle-Campagne (+189/+7,5%).

    Hausse dans toutes les activités économiques, ... Le chômage a augmenté dans toutes les activités économiques recensées. Les hausses les plus fortes sont intervenues dans la catégorie -non spécifié- (+1'139/+9,3%) et le secteur restauration, hébergement (+871/+8,9%), suivis du commerce (+693/+4,8%), des agences-conseils, informatique (+500/ +4,3%), du bâtiment et génie civil (+306/+6,5%), des banques (+231/+8,2%), du service de santé (+214/+7,8%) et des services personnels (+198/+7,9%). En valeurs relatives, les plus faibles augmentations ont été observées dans l'enseignement, R.-D. (+11/+0,5%) et le secteur des autres industries manufacturières (+2/+0,5%).

    ... dans toutes les classes d'âge ... Une montée du chômage est observée dans toutes les classes d'âge; l'augmentation est plus marquée chez les jeunes, notamment les 20 à 24 ans (+1'233/+10,7%), que chez les plus âgés, notamment les personnes de 60 ans et plus (+177/ +3,7%).

    ... et principalement parmi les spécialistes, les auxiliaires et les apprentis Si l'on considère la dernière fonction exercée, les augmentations les plus importantes touchent les spécialistes (+2'711/ +5,4%) et les auxiliaires (+2'040/+6,2%), suivis des apprentis (+606/+24,4%). Les moins exposés par la hausse générale sont les écoliers, étudiants (+11/+0.4%).

    La proportion des chômeurs de longue durée reste stable Le nombre de chômeurs de longue durée s'est établi à 13'329, soit 691 ou 5,5% de plus que le mois précédent. La part des chômeurs de longue durée au total des chômeurs était toujours de 13,1%, comme au mois d'août.

    Moins d'emplois vacants annoncés 8'267 emplois vacants ont été annoncés aux offices régionaux de placement, soit 613 ou 6,9% de moins que le mois précédent.

    1'342 personnes arrivées en fin de droits en juillet 2002 Selon les données provisoires fournies par les caisses de chômage, 1'342 personnes ont épuisé leurs droits aux prestations de l'assurance-chômage dans le courant du mois de juillet 2002. Sur ce nombre, à fin septembre 2002, 577 personnes (43%) étaient toujours inscrites à un office régional de placement et continuaient donc à être prises en compte dans la statistique. 173 (13%) autres avaient trouvé un emploi dans l'intervalle. En ce qui concerne les 592 personnes arrivées en fin de droits (44%) restants qui n'étaient plus inscrits à un office régional de placement, diverses hypothèses sont envisageables: reprise d'une activité lucrative, retrait du marché du travail ou renonciation à exercer une activité lucrative, commencement ou poursuite d'une formation, départ à l'étranger, poursuite de la recherche d'emploi sans recourir aux services des offices régionaux de placement.

    Définition de la fin de droits Une personne arrivée en fin de droits est une personne qui a épuisé ses droits aux indemnités journalières à l'expiration d'un délai- cadre de deux ans et qui n'a pu entamer ensuite un nouveau délai- cadre.

    Pour des raisons pratiques liées au versement des indemnités, les données des caisses de chômage sur les personnes en fin de droits ne sont disponibles qu'après un délai de deux mois.

Renseignements statistiques détaillés: Erika Gauggel, Statistique du marché du travail, 031/322 29 01 Clito Roffler, Statistique du marché du travail, 031/322 28 64



Plus de communiques: Staatssekretariat für Wirtschaft (SECO)

Ces informations peuvent également vous intéresser: