BAK Bundesamt für Kultur

La CFEJ dit 2x Oui à la naturalisation facilitée des jeunes issus de la migration

Berne (ots) - La Commission fédérale pour l’enfance et la jeunesse (CFEJ) recommande de voter 2x oui, le 26 septembre, pour la naturalisation facilitée des jeunes de la 2ème et 3ème générations. Accepter la naturalisation facilitée est une manière de reconnaître ces jeunes - dont les ressources sont indispensables pour l’avenir démographique, économique et social de la Suisse - et de favoriser leur participation en tant que citoyennes et citoyens à part entière. Dans son rapport « Des atouts à reconnaître et à valoriser » publié en 2003, la CFEJ plaide pour une politique d’intégration adaptée aux enfants et aux jeunes issus de la migration. La naturalisation facilitée est une des recommandations centrales de la Commission. En effet, la naturalisation facilitée concerne des jeunes qui sont nés ou qui ont grandi en Suisse. « Ces jeunes considèrent la Suisse comme leur pays et parlent notre langue. La naturalisation facilitée renforcerait leur intégration. De plus, notre pays a assuré ou assurera leur formation et a tout intérêt à garder leur potentiel économique, social et culturel », estime Leo Brücker-Moro, président de la CFEJ. 14 cantons connaissent déjà la naturalisation facilitée pour les jeunes de la 2e génération. Cette procédure a fait ses preuves. Il est temps de garantir l’égalité des chances dans toute la Suisse, car les enfants et les jeunes ne choisissent ni le lieu où ils habitent ni les conditions dans lesquelles ils grandissent. Approuver la naturalisation facilitée aurait aussi une grande portée symbolique. « Trouver son identité n’est pas toujours aisé pour les jeunes issus de familles immigrées. Leur dire qu’ils sont les bienvenus, qu’ils sont des nôtres les aiderait à développer un sentiment d’appartenance. Nous savons tous par expérience combien ces signes de bienvenue sont importants pour se sentir bien et pouvoir pleinement développer ses capacités », conclut Leo Brücker- Moro. La CFEJ recommande de voter 2x Oui à la naturalisation facilitée lors des votations du 26 septembre 2004. COMMISSION FÉDÉRALE POUR L’ENFANCE ET LA JEUNESSE Renseignements complémentaires: - Leo Brücker-Moro, président de la CFEJ, tél. prof.: 041 875 63 31, tél./fax privé: 041 870 92 36 - Marion Nolde, secrétaire de la CFEJ, Office fédéral de la culture, 3003 Berne, tél.: 031 322 92 26, fax: 031 322 92 73, courriel : ekkj-cfej@bak.admin.ch A lire: CFEJ : Des atouts à reconnaître et à valoriser. Pour une politique d’intégration adaptée aux enfants et aux jeunes d’origine étrangère, Berne, 2003 (commande : ekkj-cfej@bak.admin.ch).

Ces informations peuvent également vous intéresser: