BKW Energie AG

Rapport intermédiaire 2010 : Un résultat d'exploitation stable dans un contexte exigeant

    Bern (ots) - L'évolution du marché de l'électricité au cours du premier semestre 2010 s'est caractérisée par une forte volatilité. Les incertitudes liées à la crise de l'endettement en Europe sont venues assombrir les perspectives de reprise conjoncturelle. Celle-ci, quoique timide, a certes entraîné une hausse modérée de la demande en électricité et une augmentation partielle des prix de l'énergie primaire, mais le prix de l'électricité est demeuré à un niveau faible. Le repli enregistré en 2009 s'est poursuivi au premier trimestre 2010. Il a fallu attendre le deuxième trimestre pour observer une correction à la hausse. Progression des ventes Au premier semestre 2010, les ventes d'électricité de FMB ont totalisé 13 083 GWh, ce qui représente une légère baisse, de 0,9%, par rapport au premier semestre 2009 (13 203 GWh). Les ventes en Suisse ont progressé de 2,9% pour s'établir à 4 213 GWh (4 095 GWh au premier semestre 2009). Cette progression résulte principalement d'une hausse de la demande dans la zone d'approvisionnement, stimulée par l'embellie conjoncturelle. Le volume des opérations de négoce a reculé de 13,3%, passant de 6 091 GWh à 5 281 GWh. La production d'électricité a baissé de 367 GWh pour s'établir à 5 035 GWh. Cette baisse s'explique essentiellement par un recul de la production dans les centrales hydroélectriques et dans la centrale combinée à gaz de Livorno Ferraris, dans le Piémont. La production hydroélectrique a diminué de 211 GWh pour atteindre 1 729 GWh en raison d'un enneigement inférieur à la moyenne à la fin de l'hiver et de faibles précipitations en avril et en mai. Du fait de ces conditions hydrologiques, le taux de remplissage des lacs de retenue a lui aussi été légèrement inférieur à la norme pluriannuelle. Avec 3 165 GWh, la production d'électricité issue des centrales nucléaires a pratiquement atteint le niveau du premier semestre 2009 (3 187 GWh). La centrale nucléaire de Mühleberg a ainsi produit 1 617 GWh (1 624 GWh au premier semestre 2009). La production de la centrale combinée à gaz de Livorno Ferraris est pour sa part passée de 258 GWh à 123 GWh compte tenu de l'évolution du marché. Evolution différente selon les secteurs d'activité La prestation globale consolidée du groupe FMB a atteint 1 585,1 millions de CHF au premier semestre 2010, ce qui correspond à un recul de 12,9% par rapport au premier semestre 2009 (1 820,5 millions de CHF). Les différents secteurs d'activité ont toutefois connu des évolutions variables. Le secteur d'activité Energie Suisse a amélioré sa prestation globale de 2,3%, ce qui porte celle-ci à 1 074,0 millions de CHF (1 049,8 millions de CHF au premier semestre 2009). La prestation globale du secteur d'activité Energie International et commerce a reculé de 18,3% à 1 306,8 millions de CHF (1 599,7 millions). Le chiffre d'affaires du négoce a affiché une baisse de 30,6% pour s'établir à 530,4 millions de CHF (763,9 millions). Les ventes à l'international ont enregistré un chiffre d'affaires de 268,2 millions de CHF (276,1 millions), en diminution de 2,9%. Elles ont toutefois progressé en volume; c'est notamment le cas pour les ventes d'électricité aux clients existants en Allemagne. Le chiffre d'affaires et le résultat du secteur d'activité Energie International et commerce ont subi les effets du recul des prix de gros durant le second semestre 2008 et l'année 2009. L'engagement des centrales produisant l'énergie de pointe a pu être optimisé en fonction du marché au cours du premier semestre 2010. En ce qui concerne les opérations pour compte propre, les opportunités ont manqué. Enfin, le chiffre d'affaires du secteur d'activité Réseaux s'est inscrit en hausse de 2,0%, à 322,3 millions de CHF (316,1 millions). Les charges d'approvisionnement en énergie se sont élevées à 953,1 millions de CHF, ce qui représente une baisse de 18,3% par rapport au premier semestre 2009 (1 167,2 millions). Le résultat d'exploitation avant amortissements et dépréciations (EBITDA) a progressé de 1,5% et s'établit à 261,9 millions de CHF (258,1 millions). Cette progression résulte principalement de l'évolution des activités liées à l'énergie en Suisse et de la liquidation de provisions pour contrats d'acquisition d'énergie défavorables avec des entreprises partenaires à hauteur de 28,9 millions de CHF. La baisse des charges d'approvisionnement en énergie a cependant été annulée par le recul du revenu des activités de négoce. Les charges d'amortissement ont enregistré une hausse de 4,5 millions de CHF par rapport à l'année précédente et s'élèvent à 68,8 millions de CHF. Le résultat d'exploitation (EBIT) de 193,1 millions de CHF a pu être maintenu à un niveau quasi équivalent à celui de l'année précédente, soit 193,8 millions de CHF. En raison de l'évolution négative sur les marchés des actions et de la faiblesse de l'euro, le résultat financier du premier semestre 2010 a diminué de 31,1 millions de CHF et s'établit à -26,6 millions de CHF (4,5 millions au premier semestre 2009). La principale cause en est le rendement des actions comptabilisées à leur valeur de marché et détenues par le Fonds pour la désaffectation d'installations nucléaires et par le Fonds de gestion des déchets radioactifs. Alors qu'ils avaient enregistré des bénéfices sur les cours au premier semestre 2009, les fonds étatiques ont enregistré des pertes au premier semestre 2010 en raison de l'évolution négative des marchés boursiers. L'évolution positive des valeurs nominales leur permet cependant d'afficher un résultat global équilibré au premier semestre 2010. Le résultat d'exploitation stable n'a pas permis de compenser le résultat financier négatif: le bénéfice net du groupe FMB au premier semestre 2010 a diminué de 13,6% par rapport au premier semestre 2009, passant de 155,5 millions de CHF à 134,4 millions de CHF. Perspectives Pour l'exercice en cours, FMB table sur un recul du chiffre d'affaires dû à l'évolution du marché. Le résultat opérationnel devrait pâtir au second semestre de la faiblesse des prix internationaux de l'énergie, de l'incertitude de l'évolution conjoncturelle, des nouvelles directives en matière de régulation, ainsi que des dépenses induites par les projets stratégiques, et notamment par ceux liés à l'accroissement de la production. Compte tenu de tous ces éléments, il devrait être difficile d'atteindre le niveau du résultat d'exploitation avant amortissements et dépréciations (EBITDA) de l'exercice 2009, corrigé de l'effet extraordinaire de la modification des avoirs issus des plans de prévoyance, comptabilisée dans les résultats. Le résultat financier dépendra de l'évolution des marchés financiers; en supposant que ceux-ci demeurent stables, il faut s'attendre en 2010 à un bénéfice net inférieur à celui de 2009.

    Le rapport intermédiaire 2010 peut être téléchargé à l'adresse www.bkw-fmb.ch/rapportintermediaire10

    Les prévisions et les déclarations prospectives formulées dans le présent texte sont basées sur des hypothèses. Ces informations impliquent des risques et des incertitudes difficilement prévisibles et pourraient donc différer des résultats réels. Le présent communiqué est publié en allemand, en français, en anglais et en italien, la version allemande faisant foi.

Contact: Antonio Sommavilla, tél. 031 330 51 07; e-mail antonio.sommavilla@bkw-fmb.ch



Plus de communiques: BKW Energie AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: