Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

ISPA : Alcool et champignons: un mélange risqué

    Lausanne (ots) - C'est la saison des champignons. Les cueilleuses et les cueilleurs devraient savoir qu'il est risqué de savourer certains champignons en consommant de l'alcool. L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) conseille d'éviter de consommer du coprin noir d'encre en buvant de l'alcool. Cela peut provoquer des symptômes d'intoxication comme des bouffées de chaleur, des palpitations cardiaques ou des vertiges.

    Il n'a pas de coloration particulière, mais une croissance remarquable. Il est charnu et se trouve généralement en touffes dans les prés ou les jardins. Son chapeau gris est ovoïde en haut puis en forme de cloche. Le coprin noir d'encre (coprinus atramentarius) croît jusqu'à la fin de l'automne. Ce champignon est souvent consommé sans complications. Mais de nombreuses personnes ne savent pas que si on le mange accompagné d'alcool, même en petites quantités, cela provoque de désagréables effets secondaires. Le principe actif du coprin intervient dans la dégradation de l'alcool au point de pouvoir provoquer des symptômes d'intoxication comme des bouffées de chaleur, des vertiges ou des palpitations cardiaques. Les personnes souhaitant manger des coprins devraient même renoncer à l'alcool quelques jours avant et après sa consommation.

    Mieux vaut contrôler Le coprin noir d'encre est l'exemple le plus connu des effets désagréables que peut avoir la consommation conjointe d'alcool et de champignons. A l'exception du coprin chevelu (Coprinus comatus), considéré comme un excellent comestible, les coprins sont rarement consommés. Leur petite taille et la difficulté de les déterminer font que l'on ne connaît que peu leur sensibilité à l'alcool. Les spécialistes recommandent de ce fait d'éviter les coprins, hormis le coprin chevelu.

    En cas d'incertitude sur la toxicité des champignons ramassés et leur compatibilité avec l'alcool, il vaut mieux se rendre au contrôle régional des champignons. Les adresses de ces endroits se trouvent sur http://www.vapko.ch/fr/

    En cas d'apparition de symptômes d'intoxication après la consommation de champignons, que ce soit avec ou sans alcool, il est possible de contacter le Centre suisse d'information toxicologique (www.toxi.ch) disponible 24h/24 au numéro de téléphone 145.

    L'ISPA en bref La protection de la santé est au centre des préoccupations de l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA). L'ISPA entend prévenir ou réduire les problèmes liés à la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives. Il conçoit et met en place des projets de prévention et s'engage dans la politique de la santé et la recherche psychosociale. L'ISPA est une organisation privée, indépendante de tout parti politique, reconnue d'utilité publique.

    Vous trouverez ce communiqué de presse sur le site Internet de l'ISPA : http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDcat7visible=1&langue=F

Contact: Corine Kibora Porte-parole de l'ISPA ckibora@sfa-ispa.ch Tél. : 021 321 29 75



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: