Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Maman boit, bébé aussi - "Grossesse et alcool": une campagne d'information de l'ISPA

Lausanne (ots) - "Puis-je boire de l'alcool pendant la grossesse ou cela met-il la santé de mon bébé en danger?" Cette question, quantité de femmes enceintes se la posent. Nombre de femmes, de même que leurs maris ou compagnons, connaissent mal les risques d'une consommation d'alcool durant la grossesse et ne savent donc que faire. Afin d'informer et de sensibiliser tant le grand public que les professionnels, l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) lance aujourd'hui, en collaboration avec la Fédération des médecins suisses (FMH) et la Société suisse des pharmaciens (SSPh), une campagne d'information assortie de recommandations concrètes. Lorsqu'une femme enceinte boit de l'alcool, le foetus en absorbe aussi. En effet, une fois ingéré, l'alcool se répand rapidement dans le sang et parvient, à travers le placenta et le cordon ombilical, au foetus. Celui-ci mettant nettement plus de temps qu'un adulte à métaboliser l'alcool, il est donc plus longtemps exposé à ses effets néfastes et est encore alcoolisé lorsque sa mère est à nouveau à jeun. L'intensité des effets de la consommation d'alcool sur la santé de l'enfant varie en fonction des quantités d'alcool ingérées, de la fréquence des consommations et du stade d'évolution de l'embryon ou du foetus. Cette consommation peut affecter le développement des cellules et de divers organes, notamment du système nerveux central. Les conséquences qui peuvent en résulter sont des troubles du comportement, une intelligence déficiente, des retards de croissance, voire des malformations. Seul un tiers des futures mères est sensibilisé quant à sa consommation d'alcool Consommer de l'alcool durant la grossesse présentant un risque pour l'enfant à naître, les futures mères doivent bénéficier d'une information systématique à ce sujet. Comme le montre une étude récente de l'Université de Berne, seul un tiers des femmes enceintes est interpellé quant à sa consommation d'alcool. Afin de sensibiliser médecins de famille, gynécologues, pharmaciens et sages-femmes à cette problématique, l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA) a élaboré, en collaboration avec la Fédération des médecins suisses (FMH), une brochure d'information sur les effets et les risques de la consommation d'alcool durant la grossesse. Une seconde brochure, éditée avec la FMH et la Société suisse des pharmaciens contient des conseils pratiques pour les femmes enceintes, leurs partenaires et les autres personnes intéressées. Cette brochure aborde les principales questions et réponses relatives à la consommation d'alcool durant la grossesse et la période d'allaitement. Les principales recommandations de l'ISPA aux femmes enceintes sont les suivantes: - Ne buvez pas d'alcool. - Si vous décidez néanmoins d'en boire, n'en buvez pas plus d'un verre par jour, et pas tous les jours. - Evitez à tout prix les abus (même occasionnellement). Les femmes enceintes ne sont pas seules à devoir assumer cette responsabilité: les membres de leur entourage peuvent les y aider en ne leur offrant pas d'alcool et en limitant, en leur présence, leur propre consommation d'alcool. Dès aujourd'hui, les brochures d'information seront diffusées dans toute la Suisse dans le cadre de cette campagne. Vous trouvez le texte complet de ce communiqué de presse sous: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDtheme=26&IDarticle=1167&IDcat7visi ble=1&langue=F Vous trouvez les deux brochures susmentionnées sous: http://www.sfa-ispa.ch/index.php?IDpub=1&langue=F&IDpubvis=1&pubnouv= 1 ots Originaltext: SFA/ISPA Internet: www.presseportal.ch/fr Contact: Corine Kibora Tél. +41/(0)21/321'29'75 E-Mail: ckibora@sfa-ispa.ch

Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: