Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ne pas noyer la nouvelle loi sur la radio et la télévision dans l'alcool

    Lausanne (ots) - Le projet de nouvelle loi sur la radio et la télévision (LRTV) devrait, de l'avis des diffuseurs privés et des milieux publicitaires, lever l'interdiction de la publicité pour l'alcool et le tabac dans les programmes radio et TV. Selon l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, une telle modification représenterait un danger supplémentaire en termes de santé publique et ne ferait qu'inciter les jeunes à boire et à fumer.

    La loi sur la radio et la télévision (LRTV) de 1991 n'est plus en phase avec le paysage audiovisuel, en constante mutation. La révision de la LRTV poursuit donc un objectif prioritaire: assouplir la législation régissant les diffuseurs de programmes de radio et de télévision privés afin qu'ils puissent consolider leur position face au service public, assuré par la SSR. La procédure de consultation terminée, l'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne, craint maintenant que, au vu des futures dispositions en matière de publicité pour des produits comme l'alcool et le tabac dans les médias électroniques, tous les garde-fous préventifs mis en place jusqu'alors ne soient balayés d'un seul revers. Cette crainte est notamment due à l'attitude des diffuseurs privés qui, à l'affût de toute source de recettes publicitaires, désirent instamment l'autorisation totale de la publicité pour l'alcool et le tabac, et réclament l'adoption par la Suisse des normes européennes, sensiblement plus libérales que dans notre pays.

    Ouvrir la porte à tous les abus?

    Mais il y a une chose que les tenants de la publicité oublient - ou occultent - volontiers, c'est que l'interdiction de la publicité pour l'alcool et le tabac joue un rôle crucial dans la promotion de la santé en général et dans la protection des jeunes en particulier. Dans ce contexte, Richard Müller, directeur de l'ISPA, est catégorique: "Ces dernières années, plus de 50 études scientifiques ont démontré l'influence considérable de la publicité pour l'alcool et le tabac sur la consommation, sur les problèmes de santé qui en découlent, sur la sécurité routière, etc." Ainsi, dans les pays interdisant la publicité, les jeunes consomment de l'alcool et du tabac plus tard et dans des proportions moindres que dans les pays moins réglementés. Une coalition des diffuseurs privés et des milieux publicitaires verrai d'un bon œil la levée immédiate de l'interdiction de la publicité pour l'alcool. Il est donc impératif que tous les détracteurs d'une telle libéralisation se mobilisent sans tarder pour lutter contre une législation qui ouvrirait la porte à tous les abus.

    Source: A. Wylie, J. F. Zhang, S. Casswell: Responses to televised alcohol advertisements associated with drinking behaviour of 10-17-year-olds. Addiction 1998, 3, 361-371

ots Originaltext: ISPA Lausanne
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
ISPA Lausanne
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41 21 321 29 76



Plus de communiques: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Ces informations peuvent également vous intéresser: