Migros-Genossenschafts-Bund

Migros - Les tranches au lait Kinder baissent à leur tour de prix

    Zurich (ots) - Les tranches au lait Kinder baissent à leur tour de prix

    Le combat mené par Migros pour réduire les prix des articles de marque a débouché sur une nouvelle victoire. Après de laborieuses négociations avec Ferrero, et grâce au soutien de la Comco (Commission de la concurrence), une solution satisfaisante a été trouvée: les tranches au lait Kinder seront remises en vente dans les magasins Migros dès le mois de mars 2007 à un prix de 22% inférieur. En outre, la qualité du produit sera améliorée dans la mesure où, notamment, seuls des ovoproduits extraits d’œufs de ponte au sol seront utilisés dans la recette. Au printemps dernier, les prix de vente du fromage frais avaient déjà pu être abaissés de 80 centimes sur les emballages de 200 g.

    Les négociations avec Ferrero Suisse se sont révélées très laborieuses. C’est sous la pression de la Comco également qu’une solution a pu être trouvée dans un premier temps et qui permet de réintroduire les tranches au lait Kinder de Ferrero dans les magasins Migros. Le prix de vente des tranches au lait Kinder baissera de 22% pour tomber à Fr. 2.10. De même, les Kinder Pingui verront leur prix réduit de 20 centimes pour passer à Fr. 2.40. Les écarts de prix subsistant avec ceux en vigueur en Allemagne s’expliquent par les droits de douane, le change défavorable, les frais généraux plus élevés en Suisse, les volumes commandés beaucoup plus faibles et, désormais, aussi par la nouvelle recette de fabrication. En effet, Migros a obtenu de Ferrero qu’il s’engage à n’utiliser désormais plus que des ovoproduits tirés d’œufs de ponte au sol à partir du moment où les tranches au lait Kinder seront de retour dans les magasins Migros.

    L’importateur général de fromage frais Philadelphia s’est montré d’emblée disposé à négocier. Quelques jours à peine après la suspension des importations parallèles, une solution a été trouvée sur une base consensuelle: grâce à l’intervention de Migros le printemps dernier, le prix a pu être abaissé de 18% sur tous les produits Philadelphia.

    Migros se bat sur tous les fronts contre les prix surfaits en Suisse. De nombreux acteurs du marché exploitent les possibilités offertes par la loi de prélever des marges exagérément élevées dans notre pays. Migros n’accepte pas ce comportement déloyal de certaines entreprises et met en œuvre des mesures ciblées. En automne 2005, Migros a organisé à grands frais et en violation de la législation suisse l’importation parallèle de tranches au lait Kinder et de fromage frais Philadelphia. Le fournisseur allemand de ces produits a été soumis à des pressions telles qu’il a dû interrompre ses livraisons à Migros au bout de trois semaines déjà. Migros a réagi sans attendre et, en moins de six semaines, lancé la production de tranches au lait M-Budget avec un énorme succès.

    Nos concurrents ont également profité de l’initiative de Migros en obtenant, eux aussi, des baisses de prix quasi sans lever le petit doigt. Qu’à cela ne tienne: Migros continuera à se battre contre des prix exagérément élevés sur le marché suisse – cela pour des raisons partiellement injustifiées – et à défendre les intérêts des consommatrices et consommateurs.

Zurich, le 9 février 2007

Pour de plus amples informations: Urs Peter Naef, porte-parole Migros, tél. 044 277 20 66, e-mail: urs- peter.naef@mgb.ch



Plus de communiques: Migros-Genossenschafts-Bund

Ces informations peuvent également vous intéresser: