iyv-forum.ch

Embargo: Le premier Dossier bénévolat

Embargo: mercredi 16 janvier, 11 h 30

    Berne (ots) - Le premier Dossier bénévolat valable à l'échelle suisse a été présenté aujourd'hui à Zurich. Ce document permet de faire la preuve, et donc d'évaluer, les engagements bénévoles selon des normes unifiées. Lors de la conférence de presse, des représentants des mondes politique et économique ont salué son introduction.

    L'objectif du premier Dossier bénévolat suisse est de souligner la valeur de l'activité bénévole au-delà de l'Année internationale des volontaires 2001 proclamée par l'ONU. Ce portefeuille personnel contient des attestations qui peuvent servir de justificatifs lors de la recherche d'un emploi ou d'une réinsertion professionnelle. Un guide en explique le fonctionnement, en proposant de nombreux exemples et informations sur le travail volontaire.

    Mis sur pied par "iyv-forum.ch", une association largement implantée en Suisse dont le nom découle de l'appellation "international year of volunteers 2001", ce projet a été réalisé en collaboration avec l'Association CH-Q, Programme suisse de qualification pour le parcours professionnel. Judith Stamm, présidente d'iyv-forum.ch, est convaincue que ce document valable à l'échelle nationale répond à un besoin urgent des bénévoles. A l'approche du lancement, 32 000 exemplaires avaient déjà été commandés.

    Lors de la conférence de presse d'aujourd'hui, le nouveau Dossier bénévolat a reçu l'appui de personnalités issues des mondes de la politique et de l'économie. Monika Stocker, conseillère municipale zurichoise et cheffe du Département des affaires sociales, a annoncé qu'elle le remettrait à ses volontaires. A ses yeux, acquérir des compétences sociales et pouvoir les documenter est particulièrement important, non seulement pour les femmes qui ont dû interrompre leur carrière professionnelle pour s'occuper de leur famille, mais aussi, et de plus en plus souvent, pour tous les cadres, indépendamment de leur sexe.

    Migros, le plus grand employeur de Suisse, tiendra également compte du Dossier bénévolat lors de l'étude des candidatures. L'entreprise entend ainsi montrer qu'elle continuera à engager des collaborateurs ayant le sens des responsabilités, des compétences sociales, de la détermination et un intérêt pour le travail communautaire.  John F. Leuenberger, son chef du personnel, estime que le Dossier bénévolat est particulièrement utile lorsque les informations sur les qualifications acquises dans le cadre d'un travail rémunéré sont relativement peu nombreuses. C'est notamment le cas des jeunes et des femmes qui, outre leurs compétences professionnelles et familiales, ont souvent acquis une expérience pertinente à l'occasion d'activités bénévoles.

    Du côté des salariés, on réserve également un accueil favorable au Dossier bénévolat suisse. Susanne Erdös, secrétaire centrale de la Société suisse des employés de commerce, est prête à s'engager pour sa reconnaissance dans le cadre des partenariats sociaux. Elle se réjouirait de voir le plus grand nombre possible d'entreprises privées s'en servir pour attribuer leurs postes.

    Le Dossier bénévolat suisse existe en français, en allemand et en italien. L'Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT) a apporté son soutien à l'impression des 60 000 premiers exemplaires. Le Dossier coûte 5 francs et peut être commandé par écrit au Groupe Romand de Promotion du Bénévolat, Secrétariat, Maupas 49, 1004 Lausanne ou sur le site Internet : www.dossier-benevolat.ch.

ots Originaltext: iyv-forum.ch
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Guido Münzel
Directeur d'iyv-forum.ch
Mobile +41/78/824'33'62
E-mail: info@iyv-forum.ch
[ 006 ]



Plus de communiques: iyv-forum.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: