Helvetas

Helvetas s'engage pour la formation professionnelle au Kosovo

Zürich (ots) - [Lead]Le chômage des jeunes est l'un des grands défis globaux. Avec des projets innovants de formations professionnelles, l'organisation suisse de développement Helvetas s'engage pour offrir un avenir aux jeunes dans leur propre pays - comme c'est le cas au Kosovo.

Plus de la moitié des jeunes au Kosovo n'ont pas de travail. Les perspectives de trouver un emploi et donc de générer un revenu sont mauvaises. En conséquence, un grand nombre d'entre eux partent travailler à l'étranger. 20% des Kosovars vivent à l'étranger, dont beaucoup en Suisse.

Grâce à des projets innovants, Helvetas s'engage pour donner un avenir à des jeunes dans leur propre pays. Lors de son assemblée générale du 23 juin, qui s'est déroulée à Berne, Heini Conrad, directeur de programme d'Helvetas au Kosovo jusqu'il y a peu, a expliqué comment les jeunes se préparent à affronter le marché du travail, par exemple grâce à une émission de téléréalité diffusée sur une grande chaîne nationale. « Cette émission de télévision ne permet pas seulement aux participants de trouver un travail: elle a un rôle d'information et d'éducation envers les près de 100 000 téléspectateurs sur comment chercher un poste de travail avec succès » a expliqué Heini Conrad. Helvetas mène le projet pour le compte de la DDC.

La coopération avec la diaspora kosovare en Suisse

Lors de cette assemblée générale, la double nationale suisse-kosovare Drenusha Shala est venue partager son expérience personnelle. Madame Shala a fondé une startup au Kosovo qui offre des prestations d'études de marché, de comptabilité et de services clients. Helvetas l'a soutenue financièrement et conseillée lors du lancement de son entreprise et est très surprise par l'importance du potentiel qu'offre une bonne coopération avec la diaspora kosovare en Suisse. « Environ la moitié de nos employés sont des femmes qui sont très affectées par le chômage. Avec notre entreprise, nous combattons aussi les préjugés existant sur les jeunes au Kosovo, qu'on décrit volontiers comme des feignants qui ne veulent pas vraiment travailler. Ce n'est pas le cas. Il suffit de leur offrir des opportunités» a expliqué Shala.

Changement au comité central d'Helvetas

Cette assemblée générale a dû dire au revoir à quatre membres du comité central en raison de la limitation de la durée des mandats: Oswald Sigg (ancien chancelier fédéral), Pierre-Etienne Weber (conseiller en gestion d'entreprises), Rudolf Dannecker (ancien vice-directeur de la DDC) et André Kuy (avocat). Un nouveau membre a été élu, l'économiste d'entreprise Heinz Hänni, qui prend en charge le poste de délégué financier.

Contact:

Frédéric Baldini, Médias pour la Suisse romande:
frederic.baldini@helvetas.org ou 079 722 13 35



Plus de communiques: Helvetas

Ces informations peuvent également vous intéresser: