Bundesamt für Energie

7e Conférence suisse sur la recherche énergétique, Lucerne, les 11 et 12 novembre 2003: Poser les jalons de notre avenir énergétique

Berne (ots) - La 7e Conférence suisse sur la recherche énergétique réunit à Lucerne, les 11 et 12 novembre 2003, plus de 150 représentants du monde scientifique, de l’industrie, de l’économie, de la politique et de l’administration. Cette rencontre – la plus grande en son genre depuis quatre ans – vise à fixer quels travaux de recherche s’imposent à court ou à long terme dans le domaine de l’énergie. La canicule de l’été 2003 a éveillé les consciences au changement climatique. L’idée selon laquelle l’approvisionnement énergétique doit être placé sous le signe de la durabilité fait son chemin. Telle est précisément la mission poursuivie depuis 20 ans par le Plan directeur de la recherche énergétique de la Confédération. Ce texte de référence est régulièrement actualisé par la Commission fédérale pour la recherche énergétique (CORE). Le projet actuellement sur le métier porte sur les années 2004 à 2007. La Conférence sur la recherche énergétique se penche sur ce document, ainsi que sur les grandes orientations de la recherche énergétique en général. Les crédits de recherche, nerf de la guerre Depuis des années, la CORE plaide pour l’augmentation des fonds publics alloués à la recherche énergétique. Pour sa part, l’Agence Internationale de l’Énergie recommande à la Suisse de maintenir tout au moins ses dépenses de recherche et de développement technologique. Or le programme d’allègement budgétaire du Conseil fédéral prévoit une coupe dans le budget de SuisseEnergie, aux dépens principalement des projets pilotes et de démonstration. Le transfert de la recherche risque d’être compromis . D’où l’attention particulière accordée par la Conférence à ce thème. Les Chambres fédérales règleront au cours de la session d’hiver leurs divergences sur le programme d’allègement budgétaire. La Conférence sur la recherche énergétique est organisée par l’Office fédéral de l’énergie, sur mandat du DETEC. Le conseiller fédéral Moritz Leuenberger est le premier d’une liste de treize intervenants. Puis quatre groupes de travail examinent les grands thèmes à l’ordre du jour. Ils passent en revue la voie conduisant à un approvisionnement énergétique durable, le transfert, l’interaction entre la promotion et la recherche, ainsi que la collaboration sur le plan tant national qu’international. La seconde journée permet de consolider les conclusions de chaque groupe, qui paraîtront en novembre encore sur le site www.suisse- energie.ch. Lucerne, le 11 novembre 2003 Office fédéral de l’énergie Renseignements: Andreas Gut, Coordination de la recherche, OFEN, tél. 031 322 53 24

Ces informations peuvent également vous intéresser: