Bundesamt für Statistik

Enquête sur les revenus et la consommation 2003

      (ots) - Enquête sur les revenus et la consommation 2003

Légère baisse du revenu disponible des ménages privés

    Le revenu mensuel disponible des ménages a baissé en moyenne d'une centaine de francs en 2003 : c’est là le résultat de la baisse, un peu plus faible, du revenu brut des ménages conjuguée à une augmentation des dépenses obligatoires de ces derniers. Le revenu disponible moyen des ménages formant le cinquième le moins bien loti se monte à 2432 francs par mois, tandis que les ménages les plus aisés peuvent compter en moyenne sur une somme de 12'123 francs par mois. Ce sont là quelques-uns des résultats de l'enquête sur les revenus et la consommation que vient de publier l'Office fédéral de la statistique (OFS). Dépenses obligatoires en hausse Le revenu mensuel brut moyen des ménages atteignait 8781 francs en 2003, un chiffre en baisse de 30 francs par rapport à 2002. Cette évolution ne doit pas être surestimée, car elle ne dépasse pas le cadre des fluctuations aléatoires. En revanche, le revenu disponible a diminué d’environ 100 francs en 2003. Cette baisse dans le revenu restant à la disposition des ménages après déduction des impôts, des cotisations aux assurances sociales, des primes d'assurance-maladie et des pensions alimentaires est plus marquée en raison de la conjonction de deux tendances opposées : un revenu brut moyen en léger recul et des dépenses obligatoires en hausse. Ces dernières se sont accrues d'environ 70 francs par rapport à 2002, une évolution qui s'explique principalement par les augmentations observées dans le domaine des primes d'assurance- maladie et dans celui des impôts. Le revenu brut des ménages formant le cinquième le plus pauvre se situe à 3238 francs en moyenne. Il se monte à l’opposé à 16'591 francs pour les ménages formant le cinquième le plus aisé. Au niveau du revenu disponible, le cinquième le plus pauvre peut compter sur une somme de 2432 francs, contre 12'123 francs pour le cinquième le plus aisé. La composition des dépenses obligatoires diffère selon la classe de revenus A l’exception des primes pour l’assurance-maladie de base, les dépenses obligatoires sont fonction du revenu. Elles atteignent 805 francs pour les ménages formant le cinquième le plus pauvre, alors qu'elles se montent à 4468 francs pour ceux formant le cinquième le plus aisé. Ces montants représentent 25% du revenu brut moyen pour le cinquième le plus pauvre et 27% pour le cinquième le plus aisé. Pour pouvoir analyser les dépenses obligatoires de manière plus approfondie, il est nécessaire de faire abstraction des ménages de rentiers. Ces derniers ne paient en effet presque plus de cotisations aux assurances sociales du fait que l'activité lucrative ne joue plus qu'un rôle secondaire pour eux. Si l’on considère la composition des dépenses obligatoires en excluant les ménages de rentiers, on constate de nettes différences entre les classes de revenus. Ces différences sont en premier lieu le fait des primes pour l'assurance-maladie de base. Ces dernières représentent 8,5% du revenu brut moyen des ménages à bas revenus, soit presque autant que la part des impôts (10,3%) pour cette classe de revenus. En revanche, la hausse des impôts est perceptible dans le revenu brut moyen des ménages aisés. Les impôts forment la part la plus élevée (12,6%) des dépenses obligatoires de ces derniers. Celle que représentent les primes de l’assurance-maladie obligatoire est comparativement plus faible. Elle n’atteint en moyenne que 3,3% du revenu brut moyen des ménages aisés même si ces derniers comptent une proportion importante de grandes familles, ce qui implique des dépenses importantes pour les primes de l'assurance-maladie obligatoire.

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE Service de presse

Renseignements: Anne Cornali Schweingruber, OFS, section Revenus, consommation et conditions de vie, tél. : 032 713 60 95

Nouvelles parutions OFS Actualité «Enquête sur les revenus et la consommation 2003 (ERC 2003). Premiers résultats, n° de commande : 014-0302., Prix : gratuit, paraîtra prochainement. Déjà disponible en allemand sur le site Internet de l’OFS à l’adresse suivante : http://www.statistik.admin.ch » Themen » Einkommen, Lebensqualität » Einkommen, Verbrauch und Vermögen » Publikationen

Service de presse OFS, tél. : 032 713 60 13; fax : 032 713 63 46

Commandes de publications : tél. : 032 713 60 60, fax : 032 713 60 61, e-mail : order@bfs.admin.ch

Vous trouverez d’autres informations et publications sous forme électronique sur le site Internet de l’OFS à l’adresse http://www.statistique.admin.ch/

Abonnement aux communiqués de presse par e-mail sous : http://www.news-stat.admin.ch



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: