Bundesamt für Statistik

BFS: BFS: Statistique forestière de 2001 Une production de bois toujours élevée

      (ots) - Le volume de bois récolté dans les forêts suisses et
commercialisé l'année passée a atteint 5,7 millions de mètres cubes.
Cela représente 40% de moins que l'année précédente, mais c'est
encore 25 % de plus qu'une récolte moyenne d'avant l'ouragan Lothar.
Après une chute de 30% en 2000, les prix des grumes de sciage sont
remontés en moyenne de 20% pendant l'année 2001 ; cet élément parmi
d'autres a entraîné une légère amélioration du bilan des entreprises
forestières publiques, dont le déficit a diminué par rapport à 2000.
Ces informations ressortent de la statistique forestière que
viennent de publier l'Office fédéral de la statistique (OFS) et la
Direction fédérale des forêts (OFEFP) pour l'année 2001.

    Le bois commercialisé en Suisse en 2001 a atteint un volume de 5,7 millions de mètres cubes. Cela corres-pond à 39% de moins qu'en l'an 2000, année où la récolte avait doublé suite aux dégâts causés par l'ouragan Lothar en décembre 1999. Mais cela représente toujours 25% de plus que la moyenne des récoltes de 1995 à 1999. Les cantons les plus touchés par l'ouragan (NW, OW, BE, ZH, LU, SZ, ZG, FR, SH et AG ) ont encore vendu en 2001 entre 29% (ZH) et 73% (BE) de plus que leur production moyenne. Les cantons épargnés par l'ouragan (GR, VS, TI, UR, GL), qui avaient déjà réduit leur production de bois en 2000, ont commercialisé en 2001 moins de 80% de leur production moyenne d'avant Lothar.

    Les entreprises forestières publiques (70% de la surface forestière) ont commercialisé 68% du volume de bois coupé, le reste étant livré par les propriétaires privés. Les résineux forment le plus grand groupe d'essences (72% du volume produit avant Lothar et 80% après). Selon leur utilisation, les bois produits sont répartis en trois groupes d'assortiments: les bois (billes) de sciages ou grumes (70%), le bois d'industrie (10%) et le bois de feu ou de chauffage (20%).

Commerce extérieur du bois : exportations toujours très fortes de bois rond

    Les exportations totales de grumes ont diminué de 17% en 2001 pour atteindre 2,07 millions de tonnes, soit environ 3,2 millions de mètres cubes, ce qui représente encore deux fois et demie le volume exporté en 1999. Les débouchés créés en 2000 chez nos voisins directs se sont en grande partie maintenus: l'Autriche a importé près de 1,5 million de m3 de grumes suisses (soit 30 fois le volume de 1999!), l'Italie a importé 30% de plus qu'en 1999 et la France a fait passer ses achats de grumes suisses à près de 216'000 tonnes, soit 16% de plus qu'en 2000. Ont encore été exportées 32'800 tonnes de bois de feu, principalement en Italie (10% de plus qu'en 2000), 35'300 tonnes de bois d'industrie, en Italie et en France (10% de plus qu'en 2000) et 311'400 tonnes de sciure (+14%, principalement en Italie).

    Les importations de bois ont encore diminué. Les importations de grumes, dont le volume a atteint 108'632 tonnes, ont subi un recul de 35% par rapport à l'année précédente ; à l'inverse, les importations de bois d'industrie ont progressé à 78'788 tonnes (+10% par rapport à l'an 2000) et celles de plaquettes et copeaux ont atteint 163'326 tonnes (+12%).

Entreprises forestières toujours en déficit

    Après les baisses de 30% durant l'année 2000, les prix des grumes de sciage sont remontés de 20% en 2001 (en moyenne de 30% pour les résineux et de 3% pour les feuillus) et le bilan des entreprises forestières publiques s'en est trouvé amélioré. Les recettes totales atteignaient 446 millions de fr. (-102 millions de fr. /-19%), dont 223 millions de francs pour la production du bois (-76 millions de fr. /-26%); les dépenses ont également diminué, à 528 millions de francs (-18%) pour le total, et à 353 millions de fr. (-23%) pour la production du bois. Ainsi, le déficit total des entreprises forestières publiques a passé de 94 à 82 millions de fr. (-12%) et de 158 à 130 millions de francs pour la production du bois (-18%). Il faut cependant relativiser cette diminution du déficit, car la statistique forestière ne recense que les recettes et les dépenses effectives survenues dans l'année. Or, l'année passée, une partie du bois vendu avait été préparé en l'an 2000, une partie des recettes provenait de livraisons effectuées et annoncées en 2000, et une partie des subventions pour 2000 n'ont été versées qu'en 2001. L'excédent de dépenses totales par mètre cube de bois préparé a été de -21 fr./m3 (-18 fr./m3 en 2000). Cet excédent est plus élevé malgré le déficit plus faible (- 12%), parce qu'il concerne un volume de bois proportionnellement plus restreint (-40%).

OFFICE FÉDÉRAL DE LA STATISTIQUE

    Service d'information Renseignements:

Jean Friedli, OFS, Section de l'agriculture et de la sylviculture, tél.: 032 713 64 47

Thomas Grünenfelder, Direction fédérale des forêts, OFEFP, tél.: 031 324 77 90

    Nouvelle publication:

    La forêt et le bois, Annuaire 2002 (paraîtra en décembre 2002).

Vous trouverez d'autres informations sur le site Internet de l'OFS à l'adresse http://www.admin.ch/bfs à la page: stat_ch/ber07/dtfr07.htm

    Nouveauté:

    Pour la première fois, les résultats de la statistique forestière pour les années 1975 à 2000 peuvent être obtenus sur Internet : http://www.agr-bfs.ch (actualisation 2001 dans les prochains jours).

21.08.2002



Plus de communiques: Bundesamt für Statistik

Ces informations peuvent également vous intéresser: