Dép. féd. enviro., transp., énerg., comm

Les mesures prises par les autorités pour faire face au blocus ont fait leurs preuves

Berne (ots) - Les autorités tirent un bilan positif en matière de trafic après le blocage des frontières par les camionneurs italiens: les mesures prises conjointement par la Confédération et les cantons ont contribué à assurer un trafic marchandises fluide avec le Tessin et une normalisation de la situation après les perturbations dues à des conditions hivernales. Les flux enregistrés et les observations faites montrent que nombre de chauffeurs étrangers préfèrent patienter pendant plusieurs heures plutôt que d'utiliser le rail ou d'emprunter des itinéraires de substitution. Comme prévu, les barrages mis en place par les camionneurs italiens au poste frontière de Chiasso-Brogeda ont immobilisé, mercredi, les poids lourds traversant la Suisse par l'A2. En revanche, la Confédération et les cantons sont parvenus à assurer un déroulement presque normal du trafic intérieur et du trafic d'approvisionnement en provenance et à destination du Tessin, en le faisant passer par l'A13 (San Bernardino). De l'avis de l'Office fédéral des routes (OFROU), cette déviation s'est révélée aussi efficace que la rétention, dans des aires d'attente situées le long de l'A2, des camions étrangers en transit. C'est pourquoi des mesures similaires sont envisagées en cas de nouveau blocus, même si elles impliquent certains détours. Par ailleurs, l'OFROU se félicite de la rapidité avec laquelle les cantons concernés ont aménagé des installations sanitaires dans les aires d'attente. Celui d'Uri a en outre mis sur pied une possibilité de se restaurer, qui n'a toutefois guère été utilisée par les chauffeurs. De plus, les barrages routiers ont permis à la Confédération de constater que la majeure partie du trafic de transit à travers la Suisse acceptait de longues attentes malgré les itinéraires bis indiqués par les bureaux de douane en Valais. Si mercredi, le trafic lourd a augmenté au Simplon (510 camions contre 260 la veille), il est resté au même niveau que les jours précédents au tunnel à péage du Gd-St-Bernard, en dépit des heures de patience nécessaires au Gothard. Fermeture du tunnel routier du Gothard entre 22 heures et 5 heures à partir du 28 janvier En accord avec les cantons, l'OFROU a décidé qu'à partir du 28 janvier prochain, la fermeture nocturne du tunnel routier du Gothard ne commencerait qu'à 22 heures, et non à 20 heures comme initialement prévu. Elle durera jusqu'à 5 heures du matin. Ces nuits sans trafic permettront notamment d'installer les nouveaux clapets coupe-feu. Raccourcies, elles empêcheront de devoir limiter davantage encore le passage des poids lourds, mais elles allongeront la durée des travaux. Ceux-ci ne pourront s'achever le 22 mars conformément au plan et nécessiteront une fermeture nocturne supplémentaire du 8 au 26 avril. ots Originaltext: DETEC Internet: www.newsaktuell.ch Contact: DETEC Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication Service de presse et d'information

Ces informations peuvent également vous intéresser: