Eidg. Volkswirtschaftsdepartement (EVD)

EVD: Participation des conseillers fédéraux Joseph Deiss et Samuel Schmid au sommet du Conseil de partenariat euro-atlantique à Istanbul

Berne (ots) - Le sommet du Conseil de partenariat euro-atlantique (CPEA) se tiendra le 29 juin 2004 à Istanbul. La délégation suisse sera conduite par le président de la Confédération, Joseph Deiss. Le conseiller fédéral Samuel Schmid fera également partie de la délégation en sa qualité de chef du Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports. Le sommet du CPEA portera essentiellement sur l’avenir du partenariat avec l’OTAN. Les chefs d’État ou de gouvernement des 46 pays membres du CPEA discuteront de l’avenir du partenariat à la lumière du récent élargissement de l’OTAN et dans le cadre des efforts internationaux de lutte contre le terrorisme. Les autres sujets discutés concerneront l’engagement en faveur de la paix en Afghanistan, le soutien au développement de structures de défense efficaces et démocratiques dans les pays en transition et les mesures de lutte contre la traite des êtres humains. Bien que sept États d’Europe centrale et orientale aient adhéré à l’OTAN, le CPEA restera un instrument important pour renforcer la sécurité et garantir une stabilité durable dans l’espace euro- atlantique. Le Conseil, qui est un forum de consultation pour les questions touchant à la politique de sécurité, est composé des 26 membres de l’OTAN ainsi que de 20 pays partenaires d’Europe, du Caucase et d’Asie centrale. La collaboration pratique se déploie dans le cadre du Partenariat pour la paix (PPP). La Suisse participe au PPP depuis fin 1996 et au CPEA depuis sa création en 1997. Les priorités de la participation suisse au CPEA/PPP portent sur les domaines suivants : amélioration de la capacité militaire à coopérer lors d’opérations de maintien de la paix sous mandat de l’ONU ou de l’OSCE, collaboration dans le cadre de l’aide en cas de catastrophe et de l’établissement de plans civils d’urgence, promotion du droit international humanitaire, lutte contre le terrorisme, manière de juguler la prolifération illégale d’armes légères, réforme de la sécurité, destruction des surplus de mines et de munitions ainsi que soutien aux structures de formation par du personnel ou des moyens financiers. Un point de presse se tiendra le 29 juin dans le Centre des médias du sommet. Renseignements: Manuel Sager, chef du Service de communication du DFE, 031 322 20 25, 079 777 67 85

Ces informations peuvent également vous intéresser: