Eidg. Finanz Departement (EFD)

EFD: Bonnes chances de succès pour le programme NOVE-IT

Berne (ots) - 07 mar 2003 (DFF) Les objectifs du programme de réorganisation informatique NOVE-IT devraient en principe être atteints à la fin de l'année 2003, en particulier en ce qui concerne l'accroissement de l'efficacité, incluant des économies pour un montant de 130 millions par an. Tel est en substance la réponse qu'a donné aujourd'hui le Conseil fédéral à une question ordinaire du conseiller national Hans Widmer (PS/LU). La somme des crédits d'engagement, qui se montent à 230 millions, ne devrait pas être dépassée. Par contre, le changement de culture d'entreprise s'avère plus difficile à obtenir que prévu, notamment pour ce qui est de la transparence à tous les niveaux et de l'exigence selon laquelle les bénéficiaires de prestations doivent définir eux-mêmes l'application des technologies de l'information et de la communication (TIC). Le programme NOVE-IT de réorganisation de l'informatique dans l'administration se trouve actuellement en phase de mise en œuvre. Le temps prévu pour l'ensemble du programme est aux trois quarts écoulé. Dans ce contexte, le conseiller national Hans Widmer demande au Conseil fédéral, dans une question ordinaire, si NOVE-IT pourra être achevé comme prévu à la fin de 2003. La réponse à cette question est globalement positive. Les objectifs de NOVE-IT (intégration des technologies de l'information et de la communication TIC dans les structures ordinaires de gestion, gain en efficacité de 23 % correspondant à 130 millions de francs par an, plus grande souplesse dans l'adaptation aux nouvelles exigences, amélioration de la qualité et de la sécurité) pourront être atteints dans une large mesure. Telle est la conclusion du Conseil fédéral compte tenu de l'état des principaux volets du programme: - L'harmonisation des infrastructures et en cours et devrait être achevée à la fin de 2003. - Les bases sur lesquelles se fondent les processus ont été simplifiées, et une nouvelle version de celles-ci a été introduite avec succès au milieu de 2002. Cela a permis de stabiliser les processus, créant ainsi les conditions nécessaires à une mise en oeuvre aisée au niveau des départements. - La comptabilité analytique (CA) a été introduite auprès des principaux fournisseurs de prestations. A partir de 2005, les prestations TIC seront facturées aux clients et auront une incidence sur les crédits. - Une méthode et un instrument de contrôle de gestion informatique (ICO) ont été élaborés et introduits (ou sont en train de l'être) au niveau des départements et des offices. Pour le Conseil fédéral, le crédit-cadre de 200 millions devrait, selon toute vraisemblance, suffire à financer les investissements. Quant au crédit d'engagement de 30 millions prévu pour des mesures touchant le personnel, il ne devrait pas être entièrement utilisé. Le retour sur investissement, d'un montant total de 230 millions, devrait être obtenu durant l'année 2003. Par contre, le changement de culture d'entreprise (intégration des technologies de l'information et de la communication (TIC) dans les processus de gestion courants, prise de responsabilités par les bénéficiaires de prestations, transparence) s'avère moins aisé à obtenir que prévu, si bien que certains objectifs ne devraient pouvoir être complètement atteints qu'une fois le programme achevé. Pour garantir le succès durable du programme, il conviendra d'appliquer et d'entretenir les processus une fois les travaux terminés. A cette fin, une gestion continue sera mise en place, laquelle vise à garantir l'application et le perfectionnement des processus. A la fin de l'année 2003, la tenue des objectifs ou les écarts par rapport à ces derniers seront mesurés pour l'ensemble du programme et les résultats seront consignés dans un rapport final. Renseignements: Jürg Römer, Unité de stratégie informatique de la Confédération, tél. : 031 325 98 98, Natel 079 277 37 65 Département fédéral des finances DFF Communication CH-3003 Berne http://www.dff.admin.ch

Ces informations peuvent également vous intéresser: