Städteappell / Appel d'élu-e-s des villes / Appello delle città

Des élu-e-s de villes se mobilisent contre le gaspillage de 3 milliards au Gothard

2 Dokumente

Berne (ots) - 25 maires et près de 100 membres d'exécutifs communaux des grandes villes de Suisse ont signé un appel. Ils mettent en garde contre une réfection luxueuse du Gothard, qui engendre un surcoût de 3 milliards, et recommandent de voter NON au 2e tunnel le 28 février.

Pour les signataires de cet appel venant des villes, la contradiction est manifeste : un 2e tunnel coûte près de 3 milliards de plus qu'un assainissement avec ferroutage. Une somme considérable qui fera alors défaut pour résoudre des problèmes de trafic routier bien plus urgents dans les villes et agglomérations. L'infrastructure des transports dans les villes et les agglomérations atteint ses limites depuis longtemps et des milliers de pendulaires restent bloqués dans les bouchons. Actuellement, en moyenne 17 000 véhicules par jour traversent le Gothard - le trafic y est donc moins dense que sur de nombreuses routes au niveau communal.

Les membres de ces exécutifs, dont 12 Tessinois, s'opposent à la proposition du Conseil fédéral et du Parlement visant à construire un 2e tunnel routier au Gothard. Ils plaident en faveur d'une solution de réfection avec ferroutage temporaire, 3 milliards moins onéreuse. Cet argent est nécessaire pour réaliser les projets routiers dans des régions urbaines, dans lesquelles se concentrent 90% des embouteillages. Investir 3 milliards dans ces régions plutôt qu'au Gothard permettrait d'améliorer de manière significative la sécurité et la gestion des problèmes de trafic.

Les membres signataires s'opposent clairement à ce gaspillage inacceptable et recommandent aux citoyennes et citoyens de voter NON au doublement du tunnel au Gothard.

Esther Alder, maire de la ville de Genève :

« En cette période de restrictions budgétaires, l'argent gaspillé au Gothard manquera pour réaliser des projets de mobilité dans les agglomérations. »

Mario Branda, maire de la ville de Bellinzone:

« Aujourd'hui déjà, nos routes sont saturées de voitures et de poids lourds. Le trafic frontalier quotidien est énorme sans compter le trafic de transit. Un 2e tunnel ferait du Tessin un enfer de transit. Nous habitons près de l'autoroute du Gothard, c'est pourquoi nous observons très exactement ce qui s'y passe. »

Daniel Brélaz, syndic de la ville de Lausanne :

« Dépenser 3 milliards au Gothard pour les vacanciers et le trafic des camions internationaux ? Le plus grand gaspillage de l'histoire. »

Adrian Borgula, conseiller communal de Lucerne:

« Le Conseil communal de la ville craint une croissance du trafic au Gothard suite à l'augmentation des capacités générées par un 2e tunnel. Lucerne est déjà engorgée par le trafic intense actuel et n'est pas en mesure d'absorber un trafic de transit supplémentaire. »

Moreno Colombo, maire de la ville de Chiasso :

« Nous sommes inquiets pour la santé de la population. Une croissance du nombre de camions mènerait à la paralysie du trafic au sud du Tessin et augmenterait la pollution atmosphérique. »

Marianne Huguenin, syndique de Renens :

« Signer aujourd'hui un chèque de 3 milliards pour le Gothard est insensé. C'est dans les villes que le trafic explose et que les besoins sont urgents. »

Peter Neukomm, maire de la ville de Schaffhouse :

« 29 000 véhicules traversent quotidiennement le tunnel Fäsenstaub sur l'A4. Les limites de capacités seront prochainement atteintes. Le trafic se reportera et engorgera tous les axes urbains. C'est nous qui aurions besoin d'un 2e tunnel et non le Gothard. »

Alexander Tschäppät, maire de la ville de Berne :

« Chaque enfant apprend à utiliser l'argent avec discernement. Mais au lieu de suivre cette règle, 3 milliards seraient gaspillés pour la construction d'un 2e tunnel au Gothard pendant que sur le Plateau, les problèmes resteront sans solution. »

L'appel des villes au complet ainsi que la liste des signataires peuvent être consultées sur :

http://www.2tunnel-non.ch/fr/actualites/160204_appell.html

Contact:

Mario Branda, maire de Bellinzone, 091 825 27 50 (de 11h à 13h)

Daniel Brélaz, syndic de Lausanne, 079 257 18 32 (de 13h à 17h30)

Adrian Borgula, conseiller municipal de Lucerne, 041 208 83 22 (de
10h à 11h30)

Peter Neukomm, Maire de Schaffhouse, 052 632 52 11 (de 10h à 12h)



Weitere Meldungen: Städteappell / Appel d'élu-e-s des villes / Appello delle città

Das könnte Sie auch interessieren: