Swissmem

Industrie MEM: le creux de la vague est passé

2 Dokumente

Zurich (ots) - Par rapport à la période comparable de l'année précédente, les entrées de commandes dans l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux (industrie MEM) ont augmenté de 9,6% au premier semestre 2016. En revanche, le chiffre d'affaires a été 3,5% inférieur à la valeur enregistrée pour le semestre correspondant en 2015 avant de progresser de manière positive au cours du deuxième trimestre 2016. Au niveau des exportations aussi, la tendance a tourné au deuxième trimestre, une conséquence de la demande croissante dans les marchés de l'UE et aux Etats-Unis. L'atmosphère dans les entreprises permet de nourrir des espoirs concernant la poursuite de l'évolution positive au deuxième semestre. Pour que ceci se réalise, il faut des conditions-cadres politiques fiables et favorables à l'économie. Par conséquent, Swissmem s'engage, entre autres, en faveur du maintien de la voie bilatérale avec l'UE, de l'association à part entière à «Horizon 2020» ainsi que de l'approbation de la réforme de l'imposition des entreprises III.

Au deuxième trimestre 2016, les entrées de commandes dans l'industrie MEM suisse ont fortement progressé par rapport à la même période de l'année précédente. Elles ont augmenté de 18,5%. Il ne faut cependant pas oublier l'effet de base puisque le résultat du trimestre respectif 2015 était extrêmement mauvais en raison du choc du franc. Sur l'ensemble du premier semestre, la croissance au niveau des commandes reste réjouissante (+9,6%). Le chiffre d'affaires a également basculé vers le côté positif au deuxième trimestre 2016. Comparé au même trimestre 2015, il a progressé de 1,8%. Ainsi prend fin une longe période marquée par sept trimestres d'évolution négative pour le chiffre d'affaires. Globalement, le chiffre d'affaires enregistré dans l'industrie MEM au cours du premier semestre 2016 est 3,5% inférieur à celui du premier semestre 2015. En rapport avec la timide reprise au niveau du chiffre d'affaires, il faut aussi signaler que celle-ci a avant tout lieu dans les grandes entreprises. Compte tenu de la forte augmentation récente des entrées de commandes, le chiffre d'affaires devrait progresser globalement de manière positive durant le deuxième semestre 2016. Le taux d'utilisation des capacités de production dans les entreprises MEM a atteint 86,7% au deuxième trimestre 2016, se situant ainsi légèrement au-dessus de la moyenne de 86,3% affichée durant plu-sieurs années.

Exportations: croissance dans l'UE et aux USA - recul en Asie

A en croire les chiffres de l'Administration fédérale des douanes pour le premier semestre 2016, les exportations de marchandises de l'industrie MEM ont pratiquement stagné par rapport à la période correspondante en 2015 (-0,1%). Elles ont atteint une valeur de 31,6 milliards de francs. Un changement de tendance s'est également dessiné au niveau des exportations au deuxième trimestre 2016. Alors qu'au premier trimestre 2016 l'on notait encore un recul de 1,9% des exportations par rapport à la même période de l'année précédente, au deuxième trimestre 2016 elles dépassaient de 1,8% le chiffre des ventes réalisées au cours du trimestre correspondant en 2015. Les principaux marchés ont évolué de manière différente durant le premier semestre 2016. Les exportations vers l'UE (+3,4%) et les Etats-Unis (+2,6%) ont augmenté. Par contre, celles vers l'Asie on fortement reculé (-6,4%). Si l'on considère les différents segments de l'industrie MEM, alors les exportations d'instruments de précision ont augmenté de 4,7%, celles de l'électrotechnique/électronique de 2,3% et celles de la métallurgie de 1,6%. Au premier semestre, seules les exportations dans la construction de machines n'ont pas réussi à évoluer de manière positive (-2,1%).

Signes d'une stabilisation de l'emploi

Les conséquences de l'année 2015 difficile se reflètent dans le nombre des employés dans la branche MEM. Au cours du deuxième trimestre 2016, 321'000 personnes travaillaient dans l'industrie MEM. Il s'agit de 1,4% de moins que durant la même période de l'année précédente. Depuis l'abandon du cours plancher de l'euro, 9'200 emplois ont été perdus. Toutefois lors du deuxième trimestre 2016, l'emploi a légèrement augmenté par rapport au premier trimestre 2016 (319'400).

Perspectives optimistes mais prudentes

Le chiffre d'affaires actuel de l'industrie MEM permet de conclure que la branche a passé le creux de la vague. Les attentes des entreprises sont également optimistes mais toujours teintées de prudence. Selon la dernière enquête de Swissmem, 36% des entreprises sondées s'attendent pour les 12 mois à venir à une augmentation des commandes de l'étranger. Seuls 13% craignent encore un recul des commandes. Ainsi, la part des pessimistes n'a cessé de diminuer depuis une année. Malgré cela, il reste toujours des entreprises qui souffrent des conséquences de la force du franc. Par rapport à l'euro, le franc suisse reste toujours nettement surévalué. Les entreprises - notamment les PME - se trouvent toujours sous une forte pression au niveau des marges.

Non aux initiatives populaires - oui à la réforme de l'imposition des entreprises III

Les performances de l'industrie MEM fournies au premier semestre montrent que la plupart des entreprises ont réussi à s'adapter aux circonstances extrêmement difficiles. Elles méritent tout notre respect et reconnaissance. A la politique et au peuple maintenant d'agir de la bonne manière. Des décisions politiques montrant la voie à suivre vont devoir être prises dans les six mois à venir. Il est important pour l'industrie MEM que les quatre initiatives populaires à venir, «AVSplus: pour une AVS forte», «Pour une économie durable et fondée sur une gestion efficiente des ressources», «Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire» et «Pour la sécurité alimentaire» soient toutes rejetées. Elles risquent de détériorer durablement la compétitivité de l'industrie, ce qui coûterait de nombreux emplois. De plus, il est important pour les petites et moyennes entreprises qu'en cas de référendum la réforme de l'imposition des entreprises III soit acceptée. Et enfin, il faut trouver une solution pour l'application de l'initiative sur l'immigration de masse. Si rien ne change, les incertitudes concernant le régime fiscal futur et les relations avec l'UE, notre partenaire commercial principal, persisteront pour une durée indéterminée. De plus, la Suisse perdrait son association à «Horizon 2020», ce qui, à long terme, remettrait fortement en cause notre force d'innovation qui est notre atout majeur.

L'industrie MEM a besoin de conditions-cadres politiques fiables et favorables à l'économie. Davantage de bureaucratie et des coûts supplémentaires imposés par la politique mettraient en danger la reprise de la branche MEM et par conséquent de nombreux emplois.

Contact:

Philippe Cordonier, responsable Suisse romande
Tél.: +41 21 613 35 85
Portable: +41 79 644 46 77
E-mail: p.cordonier@swissmem.ch

Ivo Zimmermann, chef Communication
Tél.: +41 44 384 48 50
Portable: +41 79 580 04 84
E-mail: i.zimmermann@swissmem.ch



Weitere Meldungen: Swissmem

Das könnte Sie auch interessieren: