SBV Schweiz. Baumeisterverband

Société Suisse des Entrepreneurs: Sur le plan économique, la construction a plus d'impact que les banques

Zurich (ots) - La branche de la construction affiche une valeur ajoutée économique supérieure aux banques suisses. C'est ce qu'a révélé lundi soir le magazine économique «ECO» de la chaîne de télévision de Suisse alémanique SRF. «Ce qui nous dérange, c'est la part dominante qu'occupent comme jusqu'ici les banques dans l'agenda politique» a déclaré Werner Messmer, président de la Société Suisse des Entrepreneurs (SSE) lors de cette émission. «On a l'impression que celui qui a de l'argent, a du pouvoir - et celui qui n'en a pas, perd de son influence. Un tel phénomène est d'autant plus douloureux, car on est censé aider les banques bien qu'elles aient violé la loi». Werner Messmer revendique un appui politique accru en faveur de la branche de la construction.

Selon plusieurs études, la part des banques suisses au produit intérieur brut (PIB) devrait avoir reculé pour se situer à un niveau inférieur à 6%. C'est ce qu'a indiqué le magazine économique «ECO» ce lundi. Mandaté par le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), le centre de recherches conjoncturelles du Liechtenstein indique que la part au PIB du secteur bancaire n'est que de 4%. A titre de comparaison, la part de la construction au PIB se situe selon ces études entre 5 et 6%.

Le nombre des personnes occupées dans la construction confirme aussi que cette branche est économiquement plus importante que les banques. En effet, seuls 3% de toutes les personnes actives en Suisse travaillent dans les banques. Pour l'ensemble de la Suisse, la part de la construction se chiffre à 7%; en outre, contrairement à la place financière, elle est un important pilier de l'économie et ce, dans toutes les régions de notre pays. Dans les régions alpines, 9,4% de tous les travailleurs sont employés dans la construction et dans les communes touristiques, cette part est même de 12,1%.

Ce sont là autant de raisons qui accentuent la grogne de la SSE à l'égard des politiques suisses qui accordent de loin moins d'importance aux problèmes de notre branche qu'aux postulats des banques. Citons comme exemple l'introduction hâtive de la responsabilité solidaire illustrant le manque de considération de la construction. Ou encore le risque d'interdire les consortiums dans le cadre de la révision de la loi sur les cartels, alors qu'ils sont d'une importance vitale pour cette branche. Enfin, relevons les durcissements continus de la législation sur l'aménagement du territoire. C'est pourquoi la SSE demande qu'à l'avenir, la construction bénéficie d'un appui politique accru avec prise en considération de son impact économique.

Contact:

Werner Messmer
Président central de la SSE
Tél.: +41/79/445'77'89
E-Mail: werner.messmer@messmer.ch

Daniel Lehmann
Directeur de la SSE
Tél.: +41/79/129'11'52
E-Mail: dlehmann@baumeister.ch

Martin A. Senn
Sous-directeur de la SSE
Chef du Département Politique + Communication
Tél.: +41/44/258'82'60
Mobile: +41/79/301'84'68
E-Mail: msenn@baumeister.ch



Weitere Meldungen: SBV Schweiz. Baumeisterverband

Das könnte Sie auch interessieren: