PwC

Etude "Financial Services: Transparency versus returns - The institutional investor view of alternative assets"

Les produits de placement alternatifs ont la cote

    Zurich (ots) - Les investisseurs institutionnels affichent un regain d'intérêt pour les produits alternatifs dans leurs portefeuilles de placement. En effet, 75 % des investisseurs interrogés souhaitent obtenir des informations détaillées afin de pouvoir évaluer et comparer les différents produits de placement et 87 % des prestataires mettent l'accent sur la performance dans leur communication. Parmi les investisseurs, 40 % souhaitent obtenir des informations sur la performance et 41 % sur l'évaluation de la gestion des risques. Du côté des prestataires, 44 % fournissent aux investisseurs un aperçu des processus de risque et de contrôle et 34 % font part de leurs modèles d'évaluation. 18 % des investisseurs en hedge funds estiment que les méthodes d'évaluation des risques appliquées sont bonnes et 16 % considèrent que les mesures de sécurité informatique sont suffisantes. Tels sont les résultats de l'étude "Transparency versus returns - The institutional investor view of alternative assets" menée par PricewaterhouseCoopers en collaboration avec l'Economist Intelligence Unit.

    Le marché des produits de placement alternatifs - immobilier, private equity, matières premières, hedge funds - a enregistré une forte croissance ces dernières années. "Même si les prestataires de produits de placement alternatifs ressentiront l'effet de la crise mondiale du crédit, nous prévoyons que la croissance de la branche continuera à être élevée au cours des trois prochaines années", confirme Peter Lüssi, associé et responsable du secteur Assurances chez PricewaterhouseCoopers Suisse. "Les prestataires suisses profiteront de cette croissance: depuis de nombreuses années, ils collaborent au développement, à la gestion et à la vente de placements alternatifs pour les clients institutionnels dans le monde entier", ajoute Thomas Romer, associé et responsable du secteur Banques, gestion des investissements et immobilier. 41 % des investisseurs augmenteront leurs investissements dans l'immobilier, 40 % dans le private equity, 35 % dans les matières premières et 33 % dans les hedge funds. 46 % des investisseurs interrogés sont satisfaits de la performance des placements dans les hedge funds, 67 % dans le private equity et 57 % dans l'immobilier.

    Transparence et information: des facteurs décisionnels centraux 75 % des investisseurs étrangers souhaitent obtenir des informations détaillées afin de pouvoir évaluer et comparer les produits de placement individuels. Lors de l'évaluation d'un portefeuille existant ou du transfert de valeurs patrimoniales, la transparence et l'examen détaillé du risque sont importants pour 41 % des investisseurs, la performance pour 40 % d'entre eux. Des mesures réglementaires supplémentaires sont souhaitées par 66 %. En outre, 87 % des prestataires mettent l'accent sur la performance dans leur communication avec les investisseurs, 76 % sur la stratégie d'investissement et 49 % sur la structure de rémunération du management.

    La demande porte sur une gestion des risques accrue

    Parmi les sociétés d'investissement interrogées, 70 % considèrent que leur reporting du risque est efficace et elles sont 66 % à être satisfaites de leurs mesures en vue de lutter contre la fraude, le blanchiment d'argent et les opérations d'initiés. Par ailleurs, 44 % fournissent aux investisseurs des informations sur les processus de risques et de contrôle et 34 % font part de leurs modèles d'évaluation. La perception des investisseurs est pourtant plus nuancée: 18 % des investisseurs en hedge funds considèrent les méthodes d'évaluation des risques appliquées comme bonnes et, pour 16 % d'entre eux, les dispositifs de sécurité informatique sont suffisants. Le stress testing des fonds de private equity est jugé mauvais ou insuffisant par 22 % des investisseurs.

    Informations relatives à l'étude:

    Dans le cadre de l'étude actuelle réalisée par l'Economist Intelligence Unit (EIU) pour le compte de PricewaterhouseCoopers (PwC), 226 investisseurs institutionnels et prestataires de produits de placement alternatifs ont été interrogés aux Etats-Unis, en Europe et en Asie.

    L'étude de PwC est disponible au format PDF auprès de Claudia Sauter.

ots Originaltext: PricewaterhouseCoopers AG
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Peter Lüssi
Associé et responsable du secteur Assurances
PricewaterhouseCoopers Suisse
E-Mail: peter.luessi@ch.pwc.com

Thomas Romer
Associé et responsable du secteur Banques,
gestion des investissements et immobilier
PricewaterhouseCoopers Suisse
E-Mail: thomas.romer@ch.pwc.com

Claudia Sauter-Steiger
Responsable Public Relations
PricewaterhouseCoopers Suisse
E-Mail: claudia.sauter@ch.pwc.com



Weitere Meldungen: PwC

Das könnte Sie auch interessieren: