Office fédéral de l'agriculture

Concept Sol pour une utilisation durable des terres agricoles

    Berne (ots) - Le maintien à long terme de la fertilité du sol est une des tâches essentielles de la politique agricole. Afin de pouvoir apprécier les effets de la politique et des activités agricoles sur le sol, l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) a élaboré, en collaboration avec les stations fédérales de recherches de Reckenholz (FAL) et de Changins (RAC), les bases techniques pour un concept Sol. Celui-ci fait ressortir que les activités agricoles peuvent détériorer pratiquement toutes les propriétés du sol. C'est pourquoi il convient de prendre des mesures propres à promouvoir une exploitation durable des terres.

    Le concept Sol est un instrument complet fournissant aux politiques, aux chercheurs, aux vulgarisateurs et aux instances chargées de la mise en oeuvre une aide commune à la décision scientifiquement fondée et donc vérifiable. Grâce à sa transparence, le concept peut être discuté et développé. Il permet notamment d'apprécier objectivement la fertilité du sol et contribue à la conserver à long terme.

    Lors de l'élaboration des bases techniques du concept, on a défini d'abord les fonctions et ensuite les propriétés des sols pour décrire dans un troisième temps l'impact des modifications des propriétés sur les fonctions. On a apprécié tant les influences défavorables possibles des activités agricoles sur les fonctions du sol que les chances qu'offre un travail ménageant le sol pour maintenir, voire promouvoir sa fertilité à long terme.

    Les éléments d'appréciation fournis par le concept Sol permettent de conclure qu'une utilisation agricole inappropriée continue peut détériorer considérablement presque toutes les propriétés du sol. En revanche, une exploitation ménageant résolument le sol renferme notamment un grand potentiel de rétablissement des sols déjà endommagées et de prévention. Les possibilités de régénération par l'utilisation agricole du sol ne sont toutefois que minimes en cas de dégradations telles que l'érosion, la compaction du sous-sol ou les apports de substances nocives persistantes. Ceux-ci représentent à long terme le plus grand danger pour la fertilité du sol.

ots Originaltext: Office fédéral de l'agriculture  (OFAG)
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Anton Candinas, état-major de la direction, écologie
Tél. +41/31/322'70'64

Peter Weisskopf, FAL, Zurich-Reckenholz
Tél. +41/1/377'73'27

Jean-Auguste Neyroud, RAC, Changins
Tél. +41/22/363'43'18

Office fédéral de l'agriculture
Service de presse et d'information



Weitere Meldungen: Office fédéral de l'agriculture

Das könnte Sie auch interessieren: