Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Le tabac et l’alcool ralentissent la guérison des plaies

    Lausanne (ots) - Les personnes qui doivent subir une intervention chirurgicale devraient préalablement arrêter de fumer et de boire. En effet, le tabac et l'alcool peuvent sérieusement ralentir le processus de guérison, comme l’indique l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (ISPA), à Lausanne.

    Avant une intervention chirurgicale importante, une opération esthétique ou un piercing, mieux vaut faire une croix sur le tabac et sur l’alcool. En effet, la cigarette, la bière, le vin et autres spiritueux empêchent la peau et les os de bien cicatriser. Récemment parue dans la célèbre revue médicale anglaise Lancet, une étude révèle que les patients qui se sont abstenus de fumer six à huit semaines avant leur opération ont eu trois fois moins de problèmes de cicatrisation que les personnes qui avaient continué de fumer jusqu’au jour de l’intervention. Selon une autre recherche menée en Allemagne, les patients qui fument plus de dix cigarettes par jour et boivent régulièrement de l’alcool en grande quantité ont quatre fois plus de peine que les autres à cicatriser après une opération.

    La nicotine entrave le processus de guérison naturel des plaies

    Le processus de guérison naturel d’une plaie se déroule en plusieurs étapes: après la coagulation du sang, de nouveaux tissus se forment et cicatrisent peu à peu. Des recherches ont démontré que la nicotine réduisait la capacité du sang à coaguler et entravait le mécanisme de défense contre les agents bactériens des cellules dites macrophages. La nicotine empêche également la néoformation des tissus, d’où des problèmes de guérison des plaies, lesquels peuvent être évités grâce à un arrêt de la consommation du tabac bien avant l’opération. Par ailleurs, une étude réalisée à Cologne et parue dans la revue allemande des médecins met également l’accent sur le rôle néfaste de l’alcool dans ce contexte. Aussi, nombreuses sont les cliniques qui encouragent vivement leurs patients à renoncer à boire et à fumer plusieurs semaines avant de subir une intervention chirurgicale.

    Source: Moller, A.M. et al: Effects of preoperative smoking intervention on postoperative complications: a randomized clinical trial. In: Lancet 2002;359, 114-117; Rauchen und Trinken halten Wunden offen. In: Ärztezeitung, 04.05.2001

ots Originaltext: SFA/ISPA
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Secrétariat Prévention et information
Tél. +41/21/321'29'85
Fax                  +41/21/321'29'40
E-Mail:            dayer@sfa-ispa.ch
Internet:         http://www.sfa-ispa.ch



Weitere Meldungen: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Das könnte Sie auch interessieren: