Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

EJPD: Mme Metzler, conseillère fédérale, rencontre à Athènes le ministre grec de la justice

      Athènes / Berne (ots) - 01.05.2003. Mme Metzler-Arnold,
conseillère fédérale, a rencontré jeudi à Athènes le ministre grec
de la justice et président du Conseil « Justice et Affaires
intérieures » de l'UE, M. Philippos Petsalnikos. Le thème central de
cette réunion de travail était les négociations en cours concernant
Schengen/Dublin. Les deux ministres ont convenu qu'il importait que
l'issue de ces négociations soit cohérente et satisfaisante pour les
deux parties, dans le cadre d'un résultat d'ensemble équilibré des
Bilatérales bis.

    Lors de la discussion de travail qui s'est déroulée au Ministère de la justice à Athènes dans une atmosphère cordiale, les deux ministres se sont entretenus des négociations sur Schengen/Dublin, qui sont déjà très avancées. Ils ont convenu qu'il fallait, dans la mesure du possible, conclure les négociations et trouver des solutions politiques aux questions encore en suspens alors que l'UE est présidée par la Grèce.

    Mme Metzler-Arnold a réaffirmé que l'objectif de la Suisse est de mener le deuxième cycle de négociations bilatérales à un résultat d'ensemble équilibré et cohérent. Elle a souligné que la Suisse avait apporté une contribution substantielle à la solution d'un dossier important pour l'UE - la fiscalité de l'épargne - en se déclarant prête à instaurer une retenue fiscale. Le Conseil fédéral attend désormais que l'on trouve un terrain d'entente correspondant sur le dossier Schengen/Dublin. Concernant l'entraide judiciaire, la cheffe du DFJP a déclaré que « la Suisse ne saurait accepter une solution dans le dossier Schengen que dans le respect du droit suisse actuel, comme ce fut le cas dans le dossier fiscal ».

    Enfin, Mme Metzler-Arnold a affirmé que pour la Suisse, seule entrait en considération une conclusion simultanée de tous les dossiers des Bilatérales bis (à l'exception de celui des services). Ce n'est qu'ainsi qu'il sera possible d'obtenir un résultat global équilibré tenant suffisamment compte des intérêts suisses.

    M. Petsalnikos, ministre de la justice, qui, durant la présidence grecque, préside le Conseil « Justice et Affaires intérieures » de l'UE avec le ministre grec de l'intérieur, M. Michalis Chrisochoïdis, a fait preuve de compréhension pour la position de la Suisse. Il s'est engagé à donner une impulsion aux travaux politiques menés au sein de l'UE en vue d'une solution satisfaisante pour les deux parties.

Pour des renseignements supplémentaires : Service d'information du DFJP, tél. 031 322 18 18



Weitere Meldungen: Eidg. Justiz und Polizei Departement (EJPD)

Das könnte Sie auch interessieren: