The International Osteoporosis Foundation (IOF)

La Fondation internationale de l'Ostéoporose déclare que les fractures dues à l'ostéoporose menacent l'autonomie des séniors

On World Osteoporosis Day, October 20, the International Osteoporosis Foundation (IOF) urges people around the globe to take action for bone health and osteoporosis prevention. Fractures due to osteoporosis can be disabling and life-threatening. A bone-healthy lifestyle, early diagnosis and timely management... plus

Genève (ots) - Elle est invisible et dangereuse. L'ostéoporose, qui affaiblit et fragilise les os, ne révèle son existence qu'en cas de fracture.

Chez les personnes âgées, la première « fracture due à la fragilité » est souvent un poignet cassé ou un soudain mal de dos dû à des fractures vertébrales non détectées. Malheureusement, la première fracture n'est souvent pas la dernière - à moins d'être traitée, une cascade de fractures plus débilitantes peut se produire. Aujourd'hui, à l'occasion de la Journée mondiale de l'ostéoporose, « Aimer vos os - Protéger votre avenir », l'appel lancé par la Fondation internationale de l'Ostéoporose (IOF) et ses 240 sociétés membres dans le monde entier, souligne l'importance de la prévention précoce comme élément essentiel d'une mobilité plus saine à un âge avancé.

Les fractures dues à l'ostéoporose représentent un fardeau majeur pour les soins de santé, et entraînent des handicaps, des décès prématurés et une perte d'autonomie chez les personnes âgées dans le monde entier. À l'échelle du globe, une femme sur trois et un homme sur cinq de plus de 50 ans subiront une fracture due à la fragilité au cours de leur vie.

Le président de l'IOF, le professeur Cyrus Cooper, a déclaré : « L'ostéoporose est une maladie qui est particulièrement négligée. En dépit des outils de diagnostic grandement disponibles et des médicaments efficaces, seule une minorité de personnes à haut risque de fractures sont actuellement diagnostiquées et traitées. Jusqu'à 80 % des personnes âgées qui souffrent d'une première fracture liée à la fragilité - et qui sont exposées à un risque extrêmement élevé de fracture - ne reçoivent pas de traitement préventif pour se protéger contre la forte probabilité de fractures secondaires ».

Les fractures de la hanche en particulier peuvent être mortelles : environ 20 à 24 % des patients ayant souffert d'une fracture de la hanche meurent dans l'année qui suit la fracture ; 33 % deviennent dépendants ou sont placés dans une maison de retraite. En raison du vieillissement croissant de la population, le nombre de fractures de la hanche augmente de façon exponentielle. De 1990 à 2050, les fractures de la hanche devraient augmenter de 310 % chez les hommes et de 240 % chez les femmes.

Afin d'améliorer la compréhension de cette menace pour la santé publique, l'IOF a publié aujourd'hui une nouvelle ressource appelée le Compendium de l'IOF sur l'ostéoporose. Cette référence complète fournit des informations concises sur la maladie, sa prévention et sa fréquence dans toutes les régions du monde. Elle décrit également les stratégies essentielles pour lutter contre l'ostéoporose au niveau national, et fournit un schéma directeur pour huit actions prioritaires.

L'une des priorités est la mise en oeuvre de services de liaison des fractures (FLS en anglais) dans tous les hôpitaux qui traitent les patients souffrant d'une fracture. De tels services s'avèrent être des moyens rentables de prévenir les fractures secondaires chez ces patients à haut risque.

L'IOF invite également toutes les personnes concernées par les droits des patients atteints d'ostéoporose à signer la Charte mondiale des patients de l'IOF en ligne. La Charte exhorte les gouvernements et les autorités sanitaires du monde entier à faire de la santé osseuse une priorité en matière de soins.

Le président de l'IOF ajoute : « La prévention est capitale. À tous les âges, un mode de vie sain, une bonne alimentation et une activité physique régulière posent les bases d'une bonne santé osseuse. J'exhorte également toutes les personnes âgées à être conscientes de tous les facteurs de risques personnels de l'ostéoporose. Parmi ceux-ci, il faut considérer les fractures après l'âge de 50 ans, les antécédents familiaux d'ostéoporose ou de fracture de la hanche, la diminution de la taille, le tabagisme, l'insuffisance pondérale, certaines maladies comme la polyarthrite rhumatoïde ou l'utilisation de médicaments qui provoquent une perte osseuse (comme les glucocorticoïdes). Si vous présentez ces facteurs de risque, assurez-vous d'en parler à votre médecin et de lui demander d'effectuer des tests ».

Pour savoir si vous présentez des facteurs de risque, veuillez compléter le test des risques de l'IOF qui vous prendra une minute.

La Journée mondiale de l'ostéoporose (WOD), commémorée chaque année le 20 octobre, marque le début d'une campagne qui s'éetend tout au long de l'année. Vous pouvez découvrir les évènements et les ressources disponibles en cliquant sur http://www.worldosteoporosisday.org/ #LoveYourBones #WorldOsteoporosisDay

Partenaires officiels de la WOD : Amgen, Lilly, Sunsweet, UCB

L'IOF est la plus grande ONG mondiale destinée à la prévention, au diagnostic et au traitement de l'ostéoporose et des maladies musculosquelettiques qui en découlent : http://www.iofbonehealth.org

Contact:

Laura Misteli, IOF, lmisteli@iofbonehealth.org



Plus de communiques: The International Osteoporosis Foundation (IOF)

Ces informations peuvent également vous intéresser: