Tous Actualités
Suivre
Abonner Velux Stiftung

16.05.2020 – 13:00

Velux Stiftung

Juha Leiviskä, Russell Foster et Henry Plummer reçoivent le Daylight Award 2020

Juha Leiviskä, Russell Foster et Henry Plummer reçoivent le Daylight Award 2020
  • Informations
  • Download

Copenhague/Zurich (ots)

À l'occasion de la Journée internationale de la lumière de l'UNESCO, le Daylight Award annonce les lauréats 2020: Juhai Leiviskä pour son architecture, Russell Foster pour ses recherches et, exceptionnellement, pour cette année, le Daylight Award est dédié à Henry Plummer pour l'ensemble de sa carrière.

Juha Leiviskä, de Finlande, reçoit le prix pour ses oeuvres architecturales qui démontrent une capacité unique à faire de la lumière naturelle un élément à part entière de ses bâtiments.

Russell Foster, du Royaume-Uni, reçoit le prix pour ses études cliniques chez l'homme, portant sur des questions importantes concernant la lumière.

Henry Plummer, des États-Unis, reçoit le prix pour l'ensemble de sa carrière, passée à capturer les phénomènes de la lumière naturelle à travers ses brillants récits et photographies.

Le prix extraordinaire, décerné cette année seulement, célèbre le 40e anniversaire du tout premier Daylight Award. Il a été décerné à Jørn Utzon.

"Le lauréat Russell Foster étudie la science qui se cache derrière l'effet de la lumière sur le comportement humain et le bien-être physique et mental. Les lauréats Juha Leiviskä et Henry Plummer, quant à eux, abordent intuitivement les effets et les implications de la lumière naturelle à travers la conception architecturale, l'expression photographique et la médiation verbale de ces réponses humaines. Qu'il s'agisse d'élucider les effets neuronaux de la lumière ou d'invoquer l'essence poétique de la lumière, les lauréats du Daylight Award 2020 nous démontrent le pouvoir de la lumière naturelle", déclare le jury.

Le Daylight Award 2020 pour l'architecture : Juha Leiviskä, architecte et designer

Juha Leiviskä est l'un des architectes contemporains les plus importants de Finlande. Dans ses oeuvres, il démontre une capacité unique à faire de la lumière naturelle un élément à part entière de ses bâtiments, d'une manière qui associe stimulus émotionnel, fonctionnalité et présence subtile mais passionnante de lumière, dans le cadre de l'expérience spatiale. Dans le contexte actuel de valeurs environnementales de l'architecture et d'utilisation des ressources naturelles pour créer un confort naturel et durable, le travail de Leiviskä sur la lumière naturelle est particulièrement pertinent.

"Les solutions de lumière naturelle dans l'architecture moderne sont généralement basées sur des variations de lumière zénithale, ou sur des fentes étroites dans le toit ou le mur pour guider la lumière le long des surfaces de l'espace architectural. La lumière de Juha Leiviskä est une lumière oblique qui frappe directement les surfaces verticales et est réfléchie pour créer des expériences de lumière superposée, avec un sens distinct de la profondeur. Sa lumière n'éclaire pas seulement les surfaces, elle semble provenir de l'espace architectural lui-même et y exister de façon vibrante. Un effet particulièrement subtil dans ses articulations lumineuses est l'utilisation de la couleur réfléchie, un phénomène en constante évolution, cinétique et pulsatoire. Les couleurs s'éclaircissent puis s'estompent, apparaissent et disparaissent selon l'intensité et la direction du soleil, comme la respiration. Dans sa conception de bâtiments résidentiels, Juha Leiviskä accorde la même attention à la qualité et à l'intensité de la lumière naturelle, pour le confort visuel et le bien-être des occupants. Il le fait calmement, simplement et de manière raffinée sans rechercher d'effets", selon le jury.

Son premier bâtiment remarquable fut l'hôtel de ville de Kouvola à la fin des années 1960, conçu en collaboration avec Bertel Saarnio. Juha Leiviskä a attiré une attention internationale après les années 1970, avec un certain nombre de bâtiments religieux exceptionnellement raffinés et émotifs. En plus de plusieurs églises et bâtiments de congrégation, il a construit un certain nombre de maisons et d'immeubles de haute qualité, une bibliothèque, une ambassade et un centre culturel à Jérusalem. En plus de son oeuvre bâtie, il a participé à de nombreux concours et projets non exécutés, par exemple pour des musées d'art contemporain. Son architecture est toujours humaine, modeste, apaisante et optimiste. Elle est accueillante et douce, sans aucune tentative de dominer ou d'impressionner le visiteur, ou d'attirer l'attention sur l'architecte.

Les églises de Juha Leiviskä sont des instruments de lumière magistralement articulés. Alors que ses sources d'inspiration incluent les églises baroques bavaroises, en particulier le Vierzehnheiligen de Balthasar Neumann, ses compositions planes orthogonales font écho aux principes de De Stijl du contrepoint visuel. Juha Leiviskä s'inspire également de la musique ; ses projets architecturaux ont une qualité musicale, évoquant notamment Mozart. Alors que l'architecture de Juha Leiviskä fait écho à des précédents architecturaux et musicaux, son traitement de la lumière reflète les conditions de lumière naturelle dans les forêts nordiques, en particulier le contre-jour vu à travers le feuillage et l'ambiance des bouleaux aux rythmes blancs verticaux.

Juha Leiviskä continue d'enrichir les traditions importantes des maîtres nordiques de l'architecture moderne.

Le Daylight Award 2020 pour la recherche : Russell Foster, neuroscientifique

Le professeur Foster est directeur du laboratoire d'ophtalmologie de Nuffield et directeur du Sleep and Circadian Neuroscience Institute de l'Université d'Oxford, au Royaume-Uni. En 2015, il a reçu un Commander of the Order of the British Empire (CBE) pour ses services à la science. Auteur de près de 200 publications scientifiques et de quatre livres de vulgarisation scientifique, il est également un conférencier très recherché.

Il cherche à comprendre comment le rythme circadien et le rythme veille-sommeil sont générés et modulés. Les premières recherches du professeur Foster ont impliqué la transplantation d'un groupe spécifique de cellules cérébrales d'une race de hamster à une autre. Ce faisant, il a pu démontrer que c'est le cerveau qui fixe le rythme de l'horloge biologique. Sa découverte scientifique la plus acclamée a été que l'oeil contient une cellule spécialisée, un capteur de lumière, qui aligne l'horloge biologique et le rythme veille-sommeil sur le cycle jour-nuit. Sans cette cellule spécialisée, nous ne serions plus synchronisés avec le jour. Cette découverte singulière a changé les principes fondamentaux des connaissances concernant les effets de la lumière sur les systèmes biologiques et la physiologie humaine.

Dans le monde moderne industrialisé, nous passons en moyenne 90 % de notre vie en intérieur et les bâtiments sont l'un des principaux modérateurs de la lumière à laquelle nous sommes exposés. La communauté architecturale reconnaît le travail du professeur Foster qui identifie les conséquences de la lumière sur la santé, à court et à long termes. Elle indique quand et comment la pénétration de la lumière doit être encouragée, et inversement, quand elle doit être réduite et occultée.

"Les études cliniques de Russell Foster chez l'homme abordent des questions importantes concernant la lumière. Comment la lumière du matin influence-t-elle le sommeil ? Pourquoi la lumière la nuit estelle mauvaise pour la santé ? En fin de compte, les réponses à ces questions ont eu un impact sur le monde médical dans divers domaines, notamment la médecine du sommeil, la psychiatrie, la neurologie, la gériatrie, l'ophtalmologie, l'immunologie et même la médecine du cancer. En identifiant le substrat neuronal pour un chemin de lumière non visuel vers le cerveau, il a démontré l'impact puissant et étendu de la lumière sur la santé humaine", déclare le jury.

Le Daylight Award 2020 pour l'ensemble de la carrière : Henry Plummer, architecte, écrivain et photographe

Henry Plummer est un universitaire en architecture qui a consacré sa carrière à la recherche de lumière naturelle en architecture. Professeur émérite, il a enseigné l'histoire et le design de l'architecture au Center for Advanced Study de l'Université de l'Illinois à Urbana-Champaign. Il a obtenu sa maîtrise au MIT, a étudié l'art lumineux avec György Kepes, artiste, photographe, éducateur et théoricien de l'art, et a été apprenti photographe pour Minor White.

"À travers de nombreuses critiques et enquêtes photographiques, il fournit une évaluation réfléchie et évocatrice d'innombrables bâtiments à travers l'histoire. Son approche unique permettant de révéler les qualités métaphysiques et transformatrices de la lumière naturelle consiste à combiner son pouvoir d'analyse narrative avec son talent exceptionnel de photographe d'architecture. De cette façon, son vaste travail a donne envie à des générations d'architectes de révéler et de célébrer les aspects expérimentaux de la lumière naturelle en architecture ", explique le jury.

Henry Plummer souligne le rôle de ses deux supports : " Les mots examinent les idées et les pensées, les observations et l'analyse concernant la lumière, tandis que les images présentent les phénomènes eux-mêmes. C'est dans cet esprit qu'il conçoit ses photographies non pas comme des illustrations textuelles, mais plutôt comme formant leur propre mode d'enquête, qui cherche à examiner attentivement les aspects métaphysiques de l'architecture dont la signification se situe, dans une large mesure, au-delà du domaine des mots."

Il a publié de nombreux livres remarquables révélant le pouvoir transformateur de la lumière naturelle en architecture, avec des publications notables, y compris des contributions précoces à la revue japonaise " Architecture + Urbanism ", comme " The Poetics of Light " (1987), " Light in Japanese Architecture " (1995) et " Masters of Light " (2003). Cette dernière contribution est un vaste catalogue (420 pages) de plus de 50 chefs-d'oeuvre architecturaux du XXe siècle, qui fournit la première analyse complète et compilée de la lumière naturelle dans des projets d'architectes allant d'Aalto à Wright. Ce travail a été suivi par des livres comme " The Architecture of Natural Light " (2009), " Stillness and Light: The Silent Eloquence of Shaker Architecture " (2009), " Nordic Light: Modern Scandinavian Architecture " (2012) et " Cosmos of Light: The Sacred Architecture of Le Corbusier " (2013).

Comme le montrent ces productions, Henry Plummer est unique en ce qu'il a étudié et photographié la lumière architecturale dans divers contextes culturels, climatiques et géographiques. Cet engagement interculturel va du rôle de la lumière dans l'architecture japonaise, complétant le livre classique de Tanizaki " In Praise of Shadows ", à son importance dans l'architecture nordique et Shaker. En outre, il a réussi à mettre en valeur et à transmettre des expériences multisensorielles, comme en témoigne son récent livre " The Experience of Architecture " (2016), dans ses images et ses écrits, en particulier l'interaction du silence et de la lumière. Les études de Henry Plummer capturent le phénomène éphémère, spirituel et métaphysique de la lumière pour les générations futures.

Les recherches de Henry Plummer se caractérisent par leur orientation humaniste, artistique, analytique et métaphysique. La profondeur et la qualité de son analyse sont basées sur des études rigoureuses. Elles adoptent des attitudes expérimentales et phénoménologiques, ainsi qu'intuitives et artistiques envers les investigations sur la lumière naturelle. Sa photographie est exceptionnelle et son écriture a apporté un niveau de compréhension et d'appréciation plus approfondi de la qualité de la lumière au milieu universitaire et à la profession.

Ses paroles et ses photographies sont une inspiration dans l'étude et la pratique de l'architecture dans le monde.

À propos du Daylight Award

Le Daylight Award honore et soutient la recherche sur la lumière naturelle et la présence de cette dernière dans l'architecture, dans l'intérêt de la santé humaine, du bien-être et de l'environnement. Le prix met particulièrement l'accent sur l'interrelation entre la théorie et la pratique.

Le Daylight Award a été créé par les fondations philanthropiques VILLUM FONDEN, VELUX FONDEN et VELUX STIFTUNG et est décerné tous les deux ans dans deux catégories : le Daylight Award pour la recherche et le Daylight Award pour l'architecture. Pour 2020, exceptionnellement, trois lauréats ont été annoncés, avec un prix fêtant le 40e anniversaire du tout premier Daylight Award. Le prix est remis à titre personnel avec la somme de 100 000 EUR pour chacun.

Pour plus de détails, veuillez consulter www.thedaylightaward.com

Contact:

Jadrana ?urkovic, The Daylight Award Communication
Tel. +385 91 1309 971
Email: jadrana@thedaylightaward.com