Station fédérale de recherches en produc

Contrôle des aliments pour animaux: plus d'entreprises ont été cont

    Posieux (ots) - La Station fédérale de recherches en production animale de Posieux (RAP) a  renforcé les contrôles des aliments pour animaux par rapport à la présence de contaminations par des farines animales, au cours du premier semestre 2002. Les contestations sont de l'ordre de celles de l'an passé. Un programme de contrôle élargi a été mis en place pour déterminer les causes des contaminations d'origine animale dans les aliments.

    Lors du premier semestre 2002, le contrôle officiel de la RAP a analysé en tout 626 échantillons provenant de 222 entreprises. La plupart des aliments composés étaient en ordre, certains ont présenté quelques petites fautes, comme par exemple une étiquette incorrecte ou incomplète. 16 % des échantillons ont donné lieu à des contestations avec conséquences financières, par exemple à cause de teneurs en protéines trop faibles. Quatre cas ont conduit au dépôt d'une plainte pénale pour faute grave. Il s'est agi notamment de cas de quantités trop élevées de zinc dans un aliment pour porcelets. Le nombre d'échantillons contestés reste cependant dans le même ordre de grandeur que l'an passé.

    Les contaminations par des farines animales sont rares

    Depuis la création de l'Unité ESB de la Confédération l'an passé, les contrôles pour les aliments pour animaux ont pu être élargis. Lors des six premiers mois 2002, 567 échantillons portant sur 180 entreprises ont pu ainsi être contrôlés quant à la présence de contaminations dues à des farines animales (2001: 707 échantillons englobant 242 entreprises). La RAP a trouvé des traces de farines animales dans 3 % des échantillons examinés.

    Depuis novembre 2001, un programme de contrôle des centres collecteurs et des moulins a été mis sur pied. La RAP, avec l'aide de l'Office vétérinaire fédéral et de l'Office fédéral de la santé publique, se penche sur les causes de la présence de contaminations par des farines animales dans les aliments pour animaux. Les premiers résultats ont été publiés conjointement par les trois Offices en juin 2002.

    Aucun échantillon analysé pour les OGM n'a été contesté

    La RAP a analysé 117 échantillons concernant les organismes
génétiquement modifiés (OGM), dont 20 matières premières et 97
aliments composés. Les matières premières doivent être déclarées OGM
lorsque la quantité d'OGM dépasse les 3 % alors que pour les aliments
composés, le seuil est de 2 %. Lors du premier trimestre 2002, à
l'exception d'un échantillon, tous les aliments pour animaux examinés
étaient en dessous des limites de déclaration. L'échantillon
contenant un pourcentage supérieur en OGM était correctement déclaré
comme tel.

ots Originaltext: RAP
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Renseignements supplémentaires:
Monika Boltshauser
Station fédérale de recherches en production animale (RAP)
1725 Posieux
Tél.         +41/26/407'72'30
mailto:    monika.boltshauser@rap.admin.ch
Internet: http://www.rapposieux.ch



Plus de communiques: Station fédérale de recherches en produc

Ces informations peuvent également vous intéresser: