Gesellschaft Schweizer Tierärztinnen und Tierärzte (GST)

200 ans de la Société des Vétérinaires Suisses

Thörishaus (ots) - La Société des vétérinaires suisses (SVS) souffle 200 bougies et entame cette année anniversaire en éditant une publication commémorative. Pendant longtemps, la médecine vétérinaire s'est surtout occupée de chevaux, de bovins ou de porcs. Elle était aussi l'apanage des hommes. Aujourd'hui, le nombre de femmes dépasse celui des hommes et l'image de la profession est marquée par une spécialisation très diversifiée, dans laquelle la médecine des petits animaux et des animaux de compagnie joue un rôle important. L'année débute également avec un changement à la tête de l'association: Dr med. vet. Julika Fitzi, de St-Gall, est la première femme et spécialiste en petits animaux présidente de la SVS. Elle représente ainsi l'évolution de la profession vétérinaire.

La publication commémorative fait un retour dans le passé et jette un regard sur 1813, l'année de fondation de la SVS, alors que la guerre sévissait en Europe et que les épizooties décimaient les cheptels. La jeune SVS se fixait alors comme objectif de s'approprier les connaissances de la science médicale au profit de la médecine vétérinaire. Le président fondateur, Dr Karl Stadlin, de Zoug, était médecin, et 15 médecins ont adhéré à la SVS jusqu'en 1828 pour servir la cause de la médecine vétérinaire.

L'histoire d'une profession se nourrit de ses récits. Quatre vétérinaires riches d'une longue expérience font une rétrospective de leur passé professionnel, faisant resurgir parfois des souvenirs de leurs pères et grands-pères. Au 19ème siècle et dans la première moitié du 20ème siècle, les méthodes diagnostiques modernes étaient certes absentes, mais les vétérinaires d'antan savaient bien observer. Ils étaient d'excellents obstétriciens et chirurgiens et préparaient une grande partie des médicaments eux-mêmes. Dans notre système de milice, la majeure partie d'entre eux étaient également vétérinaires officiels. Leur engagement infatigable a contribué à faire disparaître de nombreuses épizooties. L'éradication de la tuberculose bovine notamment, en 1959, a joué un rôle crucial tant pour la santé humaine qu'animale.

Une grande partie de cette publication commémorative se penche sur la situation actuelle des vétérinaires. Plusieurs articles traitent de la formation, de la formation post-grade et de la formation continue, ordonnée et soutenue financièrement par la SVS. Les sections spécialisées et les sections régionales, de même que les services officiels et les organisations présentent la situation actuelle, leurs attentes et les perspectives d'avenir. On y relève également l'engagement particulier au niveau du diagnostic de laboratoire, de l'industrie et de la recherche, de même que de la protection des animaux et de la médecine comportementale. Un des accents est constitué par la volonté de contribuer à proposer sur le marché des denrées alimentaires irréprochables, telles que viande, lait et ?ufs, en mettant en ?uvre des mesures préventives et en veillant à un emploi responsable des médicaments. Nous faisons nôtre la devise: «Des animaux sains - une alimentation saine - une population saine».

Durant toute l'année, des manifestations régionales auront lieu et, le 5 juin, un congrès annuel avec fête sera organisé à Berne.

SOCIÉTÉ DES VÉTÉRINAIRES SUISSES

La publication commémorative paraîtra comme édition spéciale des «Archives suisses de médecine vétérinaire» (n° 1/2013 et peut être commandée auprès du secrétariat. SVS, Brunnmattstr. 13, 3174 Thörishaus, tél. 031 307 35 35, media@gstsvs.ch

Vous trouverez la documentation pour la presse sur www.gstsvs.ch/fr/200ansSVS.htm

Contact:

Information (f): Dr Blaise Voumard
Mobile: +41/79/637'56'56

Information (a): Dr Julika Fitzi
Mobile: +41/79/332'02'54



Plus de communiques: Gesellschaft Schweizer Tierärztinnen und Tierärzte (GST)

Ces informations peuvent également vous intéresser: