Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Le forum de Caritas "Enfants pauvres" réunit à Berne 250 spécialistes de la politique, de l'économie et du secteur social

Lucerne (ots) - En matière de revenu et de fortune, les inégalités se renforcent. Les familles, en particulier les familles monoparentales et les familles nombreuses, sont plus souvent que la moyenne confrontées à la pauvreté. Une réalité choquante dans un pays aussi riche que la Suisse. Car la pauvreté laisse des traces dans le parcours de vie des enfants concernés. Comment faut-il aménager la politique familiale pour qu'elle ait un effet préventif sur la pauvreté? Tel est l'objet de la discussion qui rassemble aujourd'hui 250 représentants de la classe politique, des milieux économiques et du secteur social au forum de Caritas à Berne.

«Reconnaître l'importance de la famille. Ne pas individualiser les problèmes. Créer des conditions cadres favorables aux familles. Offrir si nécessaire un soutien personnalisé»: Heidi Simoni, directrice de l'Institut Marie Meierhofer pour l'enfance, a ouvert le forum de cette année par un questionnement fondamental: dans quelle mesure la Suisse est-elle un pays favorable aux enfants? En quoi consiste aujourd'hui une société favorable aux enfants? Dans sa conférence, elle a montré ce dont les enfants ont besoin pour se développer et réclamé un équilibre des charges et des prestations permettant aux familles.

Le recteur de la Haute Ecole de travail social de Lucerne et président de la Conférence suisse des institutions d'action sociale CSIAS Walter Schmid a pour sa part centré son attention sur la mobilité sociale en Suisse. Est-il exact que la pauvreté se transmet d'une génération à l'autre? Le conférencier a porté un regard critique sur cette idée, mettant moins le doigt sur les conditions matérielles des familles que sur l'exclusion sociale qui menace les enfants concernés.

La présidente de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) Isabelle Chassot a quant à elle soulevé la question de la contribution de l'école. Elle a relevé que l'égalité des chances est un objectif important de la politique d'instruction publique. Les enfants doivent pouvoir développer leurs compétences indépendamment du milieu familial. Mais gérer l'hétérogénéité de leurs performances et de leurs milieux sociaux respectifs constitue pour l'école l'un des défis majeurs de l'époque actuelle. Dans sa conférence, la Conseillère d'Etat fribourgeoise a présenté des mesures favorisant l'égalité des chances dans le système éducatif, par exemple l'harmonisation des bourses d'études.

Car l'égalité des chances est un droit des enfants, comme l'a souligné la Conseillère nationale et présidente de la Fondation suisse pour la protection de l'enfant Jacqueline Fehr. Sa conférence a éclairé le thème de la pauvreté des enfants sous l'angle des droits des enfants et abordé la question des conditions cadres qui font justement que les droits des enfants restent en plan.

En guise de conclusion, le vice-directeur de l'Office fédéral des assurances sociales Martin Kaiser a indiqué par quelles stratégies l'Etat prévient la pauvreté des enfants. Les conditions cadres qu'offre actuellement la politique familiale ont finalement fait l'objet de plusieurs critiques lors de la discussion de podium animée par Iwan Rickenbacher. La question centrale était de savoir ce que doit impliquer une politique socialement équitable à l'égard des familles.

Des extraits du film «Leben zum halben Preis» (vivre à moitié prix) de Pino Aschwanden, documentariste à la TSR, ont permis d'intégrer à la discussion le point de vue chargé d'émotion des principaux intéressés.

Parallèlement au forum, Caritas Suisse a consacré une grande partie de l'almanach social 2012 au thème «enfants en situation de pauvreté». L'almanach peut être commandé sur le site: www.caritas.ch (shop)

Vous trouverez des photos illustrant le thème de la pauvreté sur le site: www.caritas.ch/photos

Contact:

Dominique Schärer
Porte-parole de Caritas Suisse
Mobile: +41/79/456'65'94

Regula Heggli
Responsable de la politique sociale chez Caritas Suisse
Mobile: +41/79/273'29'78



Plus de communiques: Caritas Schweiz / Caritas Suisse

Ces informations peuvent également vous intéresser: