PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Freilichtmuseum Ballenberg mehr verpassen.

30.08.2021 – 10:00

Freilichtmuseum Ballenberg

Un nouveau bâtiment compact pour le musée en plein air Ballenberg
Le cabinet Gauer Itten Messerli Architekten remporte la planification test pour le réaménagement de l'entrée Ouest

Un nouveau bâtiment compact pour le musée en plein air Ballenberg / Le cabinet Gauer Itten Messerli Architekten remporte la planification test pour le réaménagement de l'entrée Ouest
  • Bild-Infos
  • Download

Hofstetten/Bern (ots)

Les cabinets bernois Gauer Itten Messerli Architekten et Moeri & Partner Landschaftsarchitekten, ainsi que l'agence bernoise de gestion du trafic Emch+Berger Verkehrsplanung remportent la planification test pour le réaménagement de l'entrée Ouest du musée en plein air Ballenberg. Ce mandat d'étude va désormais servir de base à l'élaboration d'un projet de construction concret et à la planification budgétaire.

Depuis l'ouverture de l'unique musée en plein air de Suisse à Hofstetten bei Brienz en 1978, la zone d'entrée n'a cessé d'évoluer: elle est notamment caractérisée par son grand parking et ses vastes surfaces de circulation. On y trouve également les caisses et la boutique, le centre de cours du Ballenberg, un hangar de stockage ainsi que le bâtiment administratif, construit en 2009. La zone est traversée par la route qui relie Hofstetten à Brienzwiler. Mais cet endroit, si représentatif de notre institution d'envergure nationale, manque d'un concept général. La concentration de bâtiments et d'installations est source de conflits; les groupes n'ont pas de salle d'attente, par exemple, ou il est impossible d'accéder séparément à différentes offres. Il manque également un dépôt où le musée en plein air Ballenberg pourrait stocker et entretenir sa collection unique, composée de plus de 45 000 objets. Ces différentes problématiques ont été réunies dans une planification test. Trois équipes ont été invitées à ce processus coopératif. Après une réunion de lancement, les premiers résultats ont été présentés à un comité d'évaluation, qui a rendu un avis écrit à chacune des trois équipes. La présentation finale et son évaluation ont eu lieu lors du troisième atelier qui s'est tenu à la mi-août.

Projet gagnant avec un potentiel d'avenir

Le projet gagnant des cabinets Gauer Itten Messerli Architekten AG et Moeri & Partner Landschaftsarchitekten AG ainsi que de l'agence de gestion du trafic Emch+Berger Verkehrsplanung AG, tous venus de Berne, prévoit la construction d'un nouveau bâtiment compact qui donnera un tout nouveau visage à l'entrée ouest. Ce bâtiment intègrera le hall d'entrée avec les caisses et la boutique, le parking et les salles de stockage. Le concept séduit par ses entrées attrayantes pour tous les usagers, par ses usages flexibles et évolutifs, ainsi que par sa clarté au niveau du trafic, avec une séparation intelligente des voies de circulation pour le public et les collaborateurs du musée. Les auteurs du projet sont parvenus à proposer une solution qui préserve au maximum le paysage rural. Les bâtiments actuels abritant les caisses et la boutique deviendront un lieu attractif et le centre de cours sortira de sa cachette. Pour des raisons de sécurité des personnes et du trafic, toutes les équipes devaient également prévoir dans leur projet le déplacement de la route qui relie Hofstetten à Brienzwiler.

Plus efficace, plus rentable

Un projet de construction va désormais être élaboré sur la base des résultats de ce test. Le réaménagement de l'entrée Ouest devrait permettre de distinguer plus nettement d'un côté l'exploitation du musée et ses besoins, et de l'autre la collection, son entretien et son utilisation, qui devraient être simplifiés grâce à la concentration en un seul endroit. La conservation du capital culturel doit être envisagée à long terme, il s'agit d'un devoir que nous avons envers les générations futures. Le dépôt et les autres nouveaux bâtiments doivent donc être exploitables et financièrement viables sur le long terme, pour toutes les parties prenantes. En d'autres termes, outre les frais d'investissement, les coûts d'exploitation (énergie, maintenance et entretien) sont aussi un élément-clé du projet. Les processus opérationnels doivent se situer au coeur de l'entrée Ouest. Pour cela, les bâtiments existants seront réaffectés au mieux, ou remplacés par de nouvelles constructions, ce qui permettra d'améliorer l'efficacité des processus. Plus besoin de dépenser d'argent pour entretenir des bâtiments inutilisés. Le nouveau centre des visiteurs de l'entrée Ouest servira à accueillir le public et à l'informer des offres du musée et du centre de cours. Avec une meilleure orientation des visiteurs dans la boutique, les responsables du musée en plein air espèrent parvenir à augmenter les recettes, ce dont ils ont désespérément besoin. Le parking et le guidage du public vont être optimisés et adaptés aux besoins. Le projet de construction doit également tenir compte de l'aspect écologique. Le musée en plein air et le centre de cours sont soumis à une forte pression financière; par conséquent, le projet se doit impérativement d'être rentable.

Pas de surprise au niveau des investissements attendus

Les coûts estimés pour le projet gagnant s'élèvent à 16,7 millions de francs, avec une marge d'incertitude de +/-20%. "Nous savions depuis longtemps qu'il allait bientôt falloir investir massivement dans la préservation du patrimoine et dans la rénovation des bâtiments du musée", déclare Peter Flück, président du Conseil de fondation. L'équipe avait déjà réfléchi à des projets par le passé, notamment pour construire ce dépôt indispensable à la collection. "Mais ils ne tenaient pas la route à long terme, tant d'un point de vue financier que technique", poursuit le président du Conseil de fondation. Le choix s'est donc porté sur l'organisation d'une planification test, qui donnerait lieu à un projet pérenne et finançable. "A elle seule, la révision de l'aménagement local qu'implique notre projet de construction pour l'entrée Ouest à Hofstetten va déjà durer trois à quatre ans. C'est maintenant à nous de profiter de ce temps pour nous assurer un financement. " De premières idées ont déjà été lancées à ce sujet. Lors d'une prochaine étape, le projet vainqueur va être soumis à un nouvel examen détaillé, qui permettra notamment de déterminer le prix final de l'ensemble. Il s'agira en même temps de faire avancer la révision de l'aménagement local et de chercher le dialogue avec de potentiels investisseurs. Les responsables du musée en plein air estiment que les travaux pourraient débuter à partir de 2025 et devraient durer environ deux ans. "En tant que musée d'ampleur nationale, il est de notre devoir de conserver le patrimoine culturel suisse pour les générations futures", indique M. Flück. En même temps, le Musée en plein air Ballenberg doit gérer ses affaires de manière fructueuse. Le projet de construction "Westside" allie justement ces deux problématiques centrales. M. Flück en est convaincu: "Ces dernières années, nous avons prouvé que nous étions capables d'atteindre nos objectifs, même dans des conditions compliquées. C'est donc précisément le moment d'encourager à la fois l'évolution et la préservation du Musée en plein air Ballenberg."

Un processus de planification coopératif entre trois équipes

La planification test a été organisée au sens d'un mandat d'étude sur invitation. Cette procédure se base sur la ligne directrice "Planifications test" (en allemand) pour le règlement SIA 143 du mois d'avril 2018. A la fin de la procédure, il est prévu d'attribuer des mandats supplémentaires. Les conditions générales relatives à l'utilisation, à la construction, aux espaces libres et à la mobilité dans le cadre du réaménagement de l'entrée Ouest avec un centre pour visiteurs, un dépôt pour la collection, un hangar et un parking ont été clarifiées avec un comité d'évaluation et trois équipes opérationnelles au cours d'un processus de planification coopératif. Les membres du comité d'évaluation devaient suivre le processus du point de vue des experts, des utilisateurs et du mandant, évaluer les résultats et consigner des recommandations à l'attention du mandant dans un rapport final. Les professionnels composant les équipes de planification ont été sélectionnés sur la base des tâches à effectuer: elles devaient rassembler des compétences en urbanisme/architecture, en architecture paysagiste / planification des espaces libres et en transport/mobilité. Les responsables ont donc décidé d'inviter les cabinets brügger architekten ag de Thoune et Metron Bern AG (paysage et trafic), Burckhardt + Partner AG et Chaves Biedermann GmbH de Soleure (paysage) et B+S AG de Berne (trafic), ainsi que Gauer Itten Messerli Architekten de Berne avec Emch+Berger Verkehrsplanung (trafic) et Moeri & Partner AG Landschaftsarchitekten (paysage), tous deux de Berne également.

Comité d'évaluation

Outre des représentants et représentantes du Musée en plein air Ballenberg, du canton de Berne et de la commune de Hofstetten bei Brienz, le comité d'évaluation rassemblait également les experts suivants:

Architecture

Lorenz Frauchiger, architecte diplômé EPF/HTL/SIA

Yves Baumann, architecte HTL/REG B/SIA

Paysage

David Bosshard, architecte paysagiste HTL/FSAP

Trafic

Fritz Kobi, ingénieur civil diplômé EPF//SIA/SV

La direction des opérations a été confiée à l'entreprise bernoise Syntas Solutions AG.

Critères d'évaluation

L'évaluation était basée sur le cahier des charges de la durabilité du Standard Construction durable Suisse (SNBS):

  • Concept global d'urbanisme et d'architecture (structure spatiale, effet spatial, densité, proportions, conception cubique, qualité de l'avancement vers l'intérieur, etc.)
  • Concept global des espaces libres (qualité des espaces extérieurs, liens avec le quartier, structure des espaces libres, accessibilités, etc.)
  • Concept d'aménagement (aménagement de la zone, gestion du trafic, accessibilité, stationnement, fonctionnalité, etc.)
  • Concept d'utilisation (type et mélange d'utilisation, répartition de l'utilisation, qualité de l'utilisation, usages du rez-de-chaussée, etc.)
  • Rentabilité du concept, estimation des coûts globaux

Contact:

Peter Flück, Président du Conseil de fondation, Ballenberg, Musée suisse en plein air
Tél.: +41 79 208 28 12
Mail: peter.flueck@postgasse39.ch