PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Debiopharm International SA mehr verpassen.

09.10.2019 – 08:00

Debiopharm International SA

Debiopharm lance une étude Débio 1143 en association avec Keytruda® en vue d'offrir une solution thérapeutique aux patients atteints d'un cancer pancréatique ou colorectal résistant aux immunothérapies

Lausanne (ots)

Recrutement du premier patient dans l'étude CATRIPCA (L'association d'un antagoniste d'IAP en vue de supprimer l'immunorésistance lors d'adénocarcinome pancréatique et colorectal) initiée par un médecin-investigateur au Centre de lutte contre le cancer Léon Bérard à Lyon, France.

Debiopharm (www.debiopharm.com) a annoncé aujourd'hui le recrutement du premier patient dans une étude de phase I initiée par le Dr Phillippe Cassier, associant l'antagoniste d'IAP oral (IAP: inhibitor of apoptosis proteins, protéines inhibitrices d'apoptose), Debio 1143, et l'anti-PD1 de Merck Sharp & Dohme (MSD) Keytruda® (pembrolizumab). L'étude CATRIPCA met l'accent sur deux populations de patients atteints de cancers intrinsèquement résistants aux inhibiteurs de points de contrôle immunitaires (ICI: immune checkpoint inhibitors). Elle s'adressera à des patients souffrant d'adénocarcinome ductal pancréatique ou de cancer colorectal sans instabilité microsatellitaire élevée et ne disposant pas d'autres options thérapeutiques. Jusqu'à 46 patients seront inclus dans les phases de recherche de la dose puis d'expansion en vue d'évaluer l'innocuité et l'efficacité de l'association, le critère d'évaluation principal de l'extension de l'étude étant le taux de réponses objectives.

Le cancer du pancréas, qui devrait devenir l'une des principales causes de mortalité globale liée au cancer d'ici 2025, se caractérise par des métastases précoces et une résistance aux agents actuellement disponibles, y compris les immunothérapies récentes.1 Pour le cancer colorectal, quatrième cause de décès lié au cancer, les ICI récemment développés n'ont pas démontré de bénéfices importants en monothérapie.2,3 L'étude CATRIPCA met l'accent sur ces deux types de cancer en vue de répondre aux besoins largement insatisfaits en améliorant l'efficacité des ICI dans ces contextes. Dans la mesure où des modèles précliniques ont démontré une synergie entre Debio 1143 et les immunothérapies, l'association devrait avoir un effet de sensibilisation immunitaire.

«Avec cette étude sur un traitement en association, nous cherchons à évaluer si l'adjonction de Debio 1143 peut stimuler le système immunitaire des patients atteints d'adénocarcinome ductal pancréatique ou de cancer colorectal avancé ne présentant pas d'instabilité microsatellitaire élevée afin de supprimer la résistance primaire aux ICI .» Dr Philippe Cassier, Investigateur principal

«Cette étude est la troisième d'une série d'essais en immuno-oncologie évaluant l'effet de Debio 1143 en association avec des ICI. Nous nous adressons ici a une population de patients particulièrement difficile car réfractaire aux nouveaux traitements immunologiques mais nous espérons que la combinaison Debio 1143-pembrolizumab ouvrira de nouvelles perspectives pour ces patients». Dr Angela Zubel, Chief Development Officer, chez Debiopharm

A propos Debio 1143

Debio 1143 est un inhibiteur des IAPs (inhibiteur des protéines de l'apoptose) qui sensibilise les cellules cancéreuses à l'action de la chimiothérapie et radiothérapie afin de renforcer l'efficacité du traitement avec un double mode d'action, favorisant d'une part la mort cellulaire programmée et renforçant d'autre part l'immunité anti-tumorale. Le produit est actuellement en développement clinique dans différentes indications en combinaison avec de la chimio-radiothérapie ou avec des inhibiteurs de points de contrôles immunitaires (checkpoints) tels que les anticorps anti-PD1 et anti-PDL1, montrant un profil d'innocuité favorable. Plus de 200 patients ont déjà été traités avec Debio 1143 dans diverses indications et lignes de traitement.

A propos de CATRIPCA

Initiée par le Dr Philippe Cassier au Centre Léon Bérard en France, cette étude de phase I a été conçue pour tester l'hypothèse selon laquelle l'association d'une inhibition d'IAP et d'un traitement anti-PD1 pourrait induire une réponse lors de cancer colorectal ou d'adénocarcinome ductal pancréatique métastatique/avancé ne présentant pas d'instabilité microsatellitaire élevée, deux pathologies qui sont intrinsèquement résistantes aux ICI utilisés seuls.

Debiopharm : son engagement en oncologie

Debiopharm a pour objectif de développer des thérapies innovantes qui ciblent des besoins non satisfaits en oncologie. Pour combler le fossé entre les découvertes novatrices et l'accès aux patients, Debiopharm identifie des composés prometteurs, se charge de démontrer leur tolérabilité et leur efficacité puis s'associe à de grands partenaires pharmaceutiques pour commercialiser les médicaments et les rendre accessibles au plus grand nombre possible de patients à travers le monde.

Rendez-nous visite sur www.debiopharm.com

Suivez-nous @DebiopharmNews at http://twitter.com/DebiopharmNews

1. Bilimoria KY et al. Cancer 2007;110:1227-1234. 
2. Benson AB III et al. J Natl Compr Canc Netw 2013;11:141-152. 
3. Brahmer JR et al. N Engl J Med 2012;366:2455-2465.

Contact:

Contact Debiopharm
Dawn Haughton - Communication Manager
dawn.haughton@debiopharm.com
Tél: +41 (0)21 321 01 11