Fondation Terre des hommes

«J'aimerais faire apparaître un sourire sur le visage des enfants» Le footballeur suisse Roman Bürki nouvel ambassadeur de Tdh

Le footballeur suisse Roman Bürki après la signature de son contrat d'ambassadeur pour l'organisation d'aide à l'enfance Terre des hommes. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100001314 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Fondation Terre des hommes/Tdh"
Le footballeur suisse Roman Bürki après la signature de son contrat d'ambassadeur pour l'organisation d'aide à l'enfance Terre des hommes. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/nr/100001314 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous... mehr

Ein Dokument

Lausanne (ots) - Le gardien de but international Roman Bürki s'engage auprès des enfants. Il devient le nouvel ambassadeur de Terre des hommes, la plus grande organisation suisse d'aide à l'enfance. Le joueur de l'équipe suisse se rendra en Roumanie au mois de mai pour soutenir les projets d'intégration des jeunes par le sport.

De passage à Zurich, le gardien de l'équipe nationale Roman Bürki a signé hier un contrat avec la plus grande organisation d'aide à l'enfance de Suisse. Il s'impliquera dès ce printemps en tant qu'ambassadeur de Terre des hommes (Tdh). Le portier de 27 ans est convaincu qu'il est possible de changer la vie de nombreux enfants par des moyens simples.

« C'est la mission qu'il me faut. J'aime être entouré d'enfants, j'ai toujours beaucoup de plaisir à jouer avec eux. Je suis heureux si je peux faire apparaître un sourire sur leurs visages. J'aimerais les soutenir afin qu'ils puissent grandir dans un environnement protégé », explique l'actuel gardien du Borussia Dortmund.

Le sport permet de développer toute une palette de compétences qui contribuent à l'épanouissement des enfants. Au-delà du jeu, du plaisir et du mouvement, ils apprennent à coopérer, à respecter des règles et à communiquer. C'est un élément du soutien psychosocial des enfants mis en place par Tdh.

« Dans tous les cas, le sport crée des liens. Le football, mais aussi d'autres disciplines sportives, ont leur propre langage. On se comprend d'emblée, que l'on fasse ou non partie de l'équipe. C'est pour moi un élément très important de l'enfance, pouvoir nouer des liens, peu importe qui tu es ou d'où tu viens », s'enthousiasme Roman Bürki.

Le portier suisse se rendra en Roumanie au mois de mai pour découvrir le travail de Tdh auprès des enfants roms et migrants. Dans un contexte social difficile, le football représente un outil d'intégration et de reconstruction précieux. « Je me réjouis beaucoup de ce prochain voyage. J'espère aussi pouvoir faire bouger un peu les choses. »

Contact:

Ivana Goretta, attachée de presse
ivana.goretta@tdh.ch, + 41 58 611 06 38, +41 79 306 64 49



Weitere Meldungen: Fondation Terre des hommes

Das könnte Sie auch interessieren: