Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Addiction Suisse Les 15 à 25 ans fument plus que la population générale: la protection de la jeunesse est à la traîne

Consommation de tabac

Lausanne (ots) - En Suisse, plus de 30 % des 15 à 25 ans fument. La consommation de tabac apparaît en recul parmi les 15 à 17 ans, mais elle a augmenté chez les jeunes adultes ces dernières années. Malgré la baisse enregistrée chez les ados, il reste encore beaucoup à faire en matière de protection de la jeunesse : dans le groupe d'âge interrogé, les plus jeunes surestiment très largement l'étendue du tabagisme. Par ailleurs, près d'un jeune sur six de 15 à 17 ans a déjà reçu des cadeaux promotionnels de l'industrie du tabac et trop de mineurs peuvent encore acheter leurs cigarettes eux-mêmes.

Dans le cadre du Monitorage suisse sur les addictions de l'OFSP, la fondation Addiction Suisse a interrogé un échantillon représentatif de 3000 personnes pour l'étude « Le tabagisme chez les 15 à 25 ans en 2016 » (1). 31.6 % des répondants ont déclaré fumer quotidiennement ou occasionnellement, soit environ 6 points de pourcentages de plus que dans la population générale. Le taux de fumeurs parmi les 15 à 25 ans reste globalement stable et s'établit à un niveau élevé. Dans le groupe des 15 à 17 ans, il est en légère baisse depuis 2011, alors que depuis 2014, les plus de 20 ans fument davantage. La moitié des fumeurs interrogés disent vouloir arrêter de fumer.

Diversification des produits

La plupart des jeunes fumeuses et fumeurs consomment des cigarettes. Plus d'un quart d'entre eux fument aussi (ou uniquement) des cigarettes roulées à la main. À côté de cela, près de 16% des fumeurs quotidiens et 26% des fumeurs occasionnels fument la pipe à eau, ce qui représente dans les deux cas une augmentation d'environ 5 points de pourcentage par rapport à 2012. Le tabac à priser reste le produit du tabac sans fumée le plus populaire, même si la consommation de snus (tabac à sucer) est en augmentation chez les 15-25 ans.

Du laxisme dans l'application des lois ? Plus de deux tiers des 15 à 17 ans indiquent acheter personnellement leurs cigarettes, alors que la plupart des cantons interdisent la vente de tabac aux moins de 16 ans et onze d'entre eux ont même fixé la limite à 18 ans. Dans ce même groupe d'âge, un jeune sur six rapporte avoir déjà reçu un cadeau promotionnel de l'industrie du tabac. Manifestement, les lois relatives à la protection de la jeunesse ne sont pas suffisamment appliquées.

Des jeunes sous influence

Plus de la moitié des 15 à 25 ans qui fument quotidiennement ont au moins un parent fumeur, contre un quart environ des jeunes qui n'ont jamais été fumeurs. Le comportement des parents apparait donc influencer dans une large mesure la propension à fumer. La perception de la normalité pourrait également jouer un rôle : 55% des jeunes qui fument quotidiennement mentionnent que plus de la moitié de leurs amis fument, alors que les 15-25 ans qui n'ont jamais été fumeurs ne sont que 11 % dans ce cas. Globalement, les adolescent-e-s et les jeunes adultes surestiment massivement l'étendue du tabagisme. La forte présence de la publicité pour le tabac n'est sans doute pas étrangère à ce phénomène. L'influence de la publicité pour le tabac sur les jeunes a déjà été démontrée dans d'autres études(2). On ne peut donc que saluer la nouvelle initiative qui vise à la limiter.

(1)http://www.suchtmonitoring.ch/library/pdf/1a532400ed27d (2) http://tiny.cc/5hz3py

Addiction Suisse est un centre de compétences national dans le domaine des addictions. Elle est active dans la recherche, conçoit des projets de prévention et s'engage pour une politique de santé. Le but est de prévenir ou d'atténuer les problèmes issus de la consommation d'alcool et d'autres substances psychoactives ou liés aux jeux de hasard et à l'usage de l'internet. Plus de 200 000 personnes soutiennent notre ONG

Plus d'informations sur notre site internet www.addictionsuisse.ch

Vous trouverez le présent communiqué de presse sur : www.addictionsuisse.ch/fr/actualites/communiques-de-presse

Contact:

Corine Kibora
Porte-parole
ckibora@addictionsuisse.ch
Tél. : 021 321 29 75



Weitere Meldungen: Sucht Schweiz / Addiction Suisse / Dipendenze Svizzera

Das könnte Sie auch interessieren: