PRESSEPORTAL Presseportal Logo
Alle Storys
Folgen
Keine Story von Bundesamt für Polizei mehr verpassen.

10.01.2003 – 10:09

Bundesamt für Polizei

BAP: Le Service national de coordination de la lutte contre la criminalité sur Internet est entré en fonction Un nouveau site Internet vous permet de communiquer vos soupçons

Berne (ots)

Le Service national de coordination de la lutte
contre la criminalité sur Internet (SCOCI), financé conjointement 
par la Confédération et les cantons, est opérationnel. Le nouveau 
service de coordination effectue des tâches relevant du monitoring 
d'Internet. Par ailleurs, nos partenaires étrangers disposent 
désormais d'un seul interlocuteur pour toute la Suisse. Les sites 
Internet au contenu suspect peuvent dès à présent lui être 
communiqués à l'adresse www.cybercrime.admin.ch.
En créant le SCOCI, la Confédération et les cantons ont mis en place 
un instrument qui leur permettra à l'avenir de mieux lutter contre 
la criminalité sur Internet. Le service de coordination sera 
graduellement développé au cours des prochaines semaines.
Le traitement des communications de soupçons revêt un caractère 
prioritaire
Le service de coordination se concentrera dans un premier temps sur 
le traitement des communications qu'il aura reçues. En fonction 
depuis seulement quelques jours, le service a déjà enregistré plus 
de 100 communications. Ensuite commencera le réel travail de 
monitoring. L'Office fédéral de la police (fedpol.ch) effectuera un 
premier bilan à la fin du premier semestre 2003.
Le budget annuel du SCOCI est de 1,3 million de francs. Les 25 
cantons qui y participent en fournissent les deux tiers, la 
Confédération assume le tiers restant. Des discussions avec le 
canton de Zurich quant à sa participation future au projet sont 
encore en cours.
Le Service de coordination effectue les tâches suivantes:
- Recherche de contenus illicites sur Internet (monitoring); - 
Coordination des procédures d'enquête (clearing); - Analyse de la 
criminalité sur Internet en Suisse. En revanche, le service de 
coordination ne traite pas de données personnelles; cette tâche 
demeure la prérogative des autorités de poursuite pénale 
compétentes.
L'équipe SCOCI est composée, entre autres, de techniciens réseau, de 
spécialistes dans les domaines des protocoles Internet et de la 
sécurité des informations, de juristes et d'analystes criminels, 
tous dotés de logiciels coûteux taillés sur mesure. La mise en place 
du service de coordination ne change en rien les compétences 
d'enquête dont disposent la Confédération ou les cantons.
Plus de renseignements:
Philipp Kronig, Office fédéral de la police, tél. 031 322 43 33
Note aux rédactions:
Vous trouverez plus de renseignements sur le site suivant: 
www.cybercrime.admin.ch
OFFICE FEDERAL DE LA POLICE
Service d'informations
Berne, le 10 janvier 2003