GfK Gruppe

Climat de la consommation: la perspective des élections n'a pas encore ragaillardi l'humeur

Nuremberg, Allemagne, (PRNewswire/ots) -

    - Conclusions du sondage sur le climat de la consommation en juin
        2005

    - L'humeur des consommateurs allemands reste empreinte
        d'incertitude.

    Alors que commençait l'été 2005, les consommateurs ne parvenaient toujours pas, jusqu'ici, à discerner de signes avant-coureurs d'une reprise de l'économie. Affichant une légère remontée par rapport à celui du mois précédent, l'indice du mois de juin a grimpé de presque 3 points pour atteindre 13,4 points, mais il reste malgré tout inférieur à celui de juin de l'année précédente.

    Après une chute brutale le ramenant à moins 13 points en mai, l'indice des prévisions de revenus s'est, en juin, légèrement relevé de 3 points pour s'arrêter à moins 9,9 points. Le mouvement de va-et-vient de cet indice, qui avait commencé au milieu de l'année 2003, se poursuit donc.

    La propension des Allemands à faire, dans un proche avenir, des achats importants reste faible et le recul de 4,5 points jusqu'à moins 25,8 points a presque complètement annihilé la hausse du mois précédent.

    La raison principale d'un autre déclin prononcé de l'indicateur du climat de la consommation pendant l'été est un pessimisme tenace concernant les prévisions de revenus et la faible propension à acheter. Pour juillet, on prévoit un indice inférieur de 3,5 points à celui de juin, qui était, après révision, de 4,3 points.

    La peur du chômage reste élevée. En témoigne le fait qu'en Allemagne occidentale un travailleur sur trois craint de perdre son emploi et qu'en Allemagne orientale ce chiffre est de un sur deux. À cela s'ajoute une inquiétude concernant l'éventualité des élections qui empêche les consommateurs de reprendre confiance.

    Il est peu probable que la demande intérieure contribue de manière significative au développement économique cette année. Des perspectives en berne concernant les prévisions de revenus, un niveau élevé de chômage et la flambée des prix du pétrole, tout cela entrave les moindres velléités de relance de la consommation.

    Pour de plus amples renseignements: www.gfk.com

ots Originaltext: GfK Gruppe
Internet: www.presseportal.ch/fr

Contact:
Dr Ulrike Schöneberg
Tél.      +49-(0)911-395-2645
E-Mail: ulrike.schoeneberg@gfk.de



Weitere Meldungen: GfK Gruppe

Das könnte Sie auch interessieren: