Secrétariat d'Etat à l'économie

Rapport sur la politique économique extérieure 2000: reprise sur une large échelle

    Berne (ots) - Le Conseil fédéral a adopté aujourd'hui le rapport sur la politique économique extérieure 2000 à l'intention des Chambres fédérales. Ce rapport présente une analyse de la situation économique et l'activité déployée en matière d'économie extérieure. L'année écoulée s'est distinguée par une forte croissance des exportations en harmonie avec l'évolution de l'économie mondiale.

    Le chapitre introductif rappelle l'importance de l'économie extérieure suisse et donne un aperçu du rôle et des instruments de la politique économique extérieure de la Suisse. La dernière décennie nous a montré l'importance de l'économie extérieure et des conditions cadres adéquates en la matière pour l'économie suisse. Comme notre économie est largement dépendante de l'étranger, une politique active en matière d'économie extérieure aux niveaux mondial, régional et national est indispensable. La Suisse est liée par quelques 2000 accords internationaux. L'économie extérieure est un élément porteur de la prospérité suisse. Le but ultime de cette politique est de veiller à la bonne intégration de l'économie suisse dans l'économie mondiale globalisée. Notre pays fait partie du système financier, économique et commercial multilatéral et compte avec les pays du Benelux, Singapour ou Hongkong parmi les économie les plus ouvertes. Au cours des années à venir, cette politique devrait se concentrer davantage - à côté de la poursuite des activités de négociation multilatérale et bilatérale - sur le domaine de la promotion opérationnelle de l'économie extérieure.

    La nouvelle loi sur la promotion des exportations devra en particulier apporter à nos PME des services adaptées aux besoins des clients. Elle devra faciliter aux exportateurs suisses l'accès aux marchés étrangers et leur donner la possibilité de s'y positionner comme partenaires concurrentiels. Les moyens disponibles seront utilisés de manière plus ciblée auprès de l'OSEC réorganisée. Le DFAE, le seco et l'OSEC renforceront les activités de promotion des exportations auprès des consulats et ambassades afin de consolider la présence de la Suisse à l'étranger.

    En 2000, la reprise de l'économie suisse s'est poursuivie de manière très dynamique dans le sillage de la croissance, largement confirmée, de l'économie mondiale. Le produit intérieur brut en termes réels a progressé de 3,3%, ce qui constitue le taux de croissance le plus élevé depuis dix ans. Les exportations se sont positivement développées dans les marchés importantes. L'augmentation réelle est de 8%. Le taux de chômage moyen a baissé pour s'établir à 2,0%. Le tourisme a connu un tournant significatif. Après des années de récession, il a enregistré une forte augmentation des nuitées, de l'ordre de 6%.

    Avec le net essoufflement de la conjoncture américaine et un léger affaiblissement de la dynamique économique dans l'UE, il faut s'attendre pour 2001, dans les pays de l'OCDE, à une croissance un peu plus modérée. La croissance probable de l'économie suisse, de 2,3%, correspondra mieux à l'actuel potentiel à long terme. Le taux de chômage devrait encore baisser.

    En même temps que ce rapport sont présentés au Parlement cinq messages concernant des accords économiques internationaux, dont un accord de libre-échange entre les Etats de l'AELE et la Macédoine et un accord de coopération économique entre la Suisse et l'Azerbaïdjan.

ots Originaltext: Secrétariat d'Etat à l'économie seco
Internet: www.newsaktuell.ch

Contact:
Karl Weber, seco, domaines spécialisés, tél. +41 31 324 09 11 et
Alan E. Kocher, chef de l'information seco, tél. +41 31 322 29 02.



Weitere Meldungen: Secrétariat d'Etat à l'économie

Das könnte Sie auch interessieren: