Bundesamt fĂĽr Gesundheit

Grippe aviaire: Pas de risque au retour d'Asie si on s'en tient aux recommandations

      (ots) - A lÂ’occasion des congĂ©s de fin dÂ’annĂ©e, on peut sÂ’attendre
Ă  des Ă©tats grippaux chez des personnes au retour de voyages en
Asie. Dans de telles situations, le diagnostic de la grippe
saisonnière, tout comme celui de la grippe aviaire, peuvent être
évoqués.

    Il faut rappeler quÂ’une infection par le virus de la grippe aviaire est hautement improbable et quÂ’aucun cas de cette maladie nÂ’a Ă©tĂ© rapportĂ© jusquÂ’ici chez des voyageurs. Au contraire, la maladie qui sĂ©vit chez les oiseaux depuis plus de deux ans, infecte très rarement des autochtones qui ont entretenu un contact Ă©troit avec ces animaux. Le virus ne se transmet pas de personne Ă  personne.

    Un voyageur suspect de grippe aviaire au retour de voyage est par consĂ©quent sans danger pour son entourage. Le corps mĂ©dical a reçu des consignes prĂ©cises sur la manière de prendre en charge de tels cas qui commencent Ă  apparaĂ®tre en Suisse et sur les procĂ©dures Ă  suivre pour les analyses virologiques.

    CÂ’est lÂ’occasion de rappeler que les recommandations aux voyageurs dans les pays affectĂ©s restent inchangĂ©es ( http://www.bag.admin.ch/infekt/vogelgrippe/f/index.htm ). Il faut s'abstenir de toucher des oiseaux vivants ou morts et Ă©viter de visiter les marchĂ©s aux volailles. Le respect de ces recommandations permet ainsi aux personnes qui attrapent un refroidissement ou la grippe saisonnière au retour de voyage, ainsi qu'Ă  leur entourage, dÂ’ĂŞtre rassurĂ©es.

    A ce jour, la Suisse ne compte pas dÂ’infection de la grippe aviaire ni chez la volaille, ni chez des humains; il n'y a par consĂ©quent pas de risque d'infection.

Pour de plus amples informations: Pierre-Alain Raeber, 031 322 95 05



Weitere Meldungen: Bundesamt fĂĽr Gesundheit

Das könnte Sie auch interessieren: