KSFD / CDFV

Les directeurs des finances des villes demandent que la réforme de l'imposition des entreprises III soit équilibrée

Berne (ots) - Lors de leur assemblée générale, les directrices et directeurs des finances des villes se sont prononcés en faveur d'une réforme de l'imposition des entreprises III équilibrée. Le point central en est la prise en compte des manques à gagner fiscaux qui en résulteront au niveau communal. De même, la quote-part cantonale au produit de l'impôt direct fédéral doit être fixée à 21,2%.

Lors de son assemblée générale, la Conférence des directrices et directeurs des finances des villes CDFV s'est penchée en détail sur la réforme de l'imposition des entreprises III (RIE III). Pour les directrices et directeurs des finances des villes, la RIE III est nécessaire, mais ne remplit dans sa forme actuelle les objectifs définis à l'origine par le Conseil fédéral que dans une mesure insuffisante. Tout particulièrement, elle ne prend pas suffisamment en compte la rentabilité financière ni le renforcement de la place économique et sa crédibilité sur le plan international.

Pour la CDFV, un projet équilibré doit remplir les exigences suivantes:

   - Prise en compte des répercussions de la RIE III à l'échelon 
     communal: les baisses envisagées de l'impôt sur le bénéfice 
     affectent les villes et les communes tout autant que les 
     cantons. Les mesures de compensation de la Confédération prévues
     dans ce contexte doivent donc avoir des retombées jusqu'à 
     l'échelon communal.
   - Augmentation de la quote-part cantonale au produit de l'impôt 
     fédéral direct à 21,2%.
   - Abandon de l'impôt sur le bénéfice corrigé des intérêts, car les
     pertes fiscales qui y sont liées pour l'échelon communal ne 
     seraient pas supportables. En outre, ceci pourrait entraîner des
     effets d'aubaine importants.
   - Directives minimales pour l'imposition partielle sur les 
     dividendes.
   - Patent box: Pas de subventions pour la recherche et le 
     développement à l'étranger ni l'extension à des droits 
     similaires. 

Contact:

Daniel Leupi, directeur des finances de la ville de Zurich, président
de la Conférence des directrices et directeurs des finances des
villes (CDFV), 044 412 32 00.
Florence Germond, directrice des finances de la ville de Lausanne,
vice-présidente de la CDFV,
021 315 72 00.
Silvia Steidle, directrice des finances de la ville de Bienne,
vice-présidente de la CDFV, 032 326 13 11.



Plus de communiques: KSFD / CDFV

Ces informations peuvent également vous intéresser: