Bank Julius Bär & Co. AG

La Suisse est prête pour la course électrique

Julius Baer Punta del Este ePrix. Texte complémentaire par ots et sur www.presseportal.ch/fr/pm/100057549 / L'utilisation de cette image est pour des buts redactionnels gratuite. Publication sous indication de source: "obs/Bank Julius Bär & Co. AG/Sam Bloxham"

Zürich (ots) - L'objectif du Championnat de Formule E de la FIA est de promouvoir la mobilité durable et l'utilisation de véhicules électriques avancés sans émission, surtout dans les villes. Toutefois, les Grands Prix de sport automobile sont interdits en Suisse depuis des décennies. En 2014, le conseiller national Fathi Derder a présenté une motion visant à exempter de cette interdiction les courses électriques afin de soutenir activement le développement de technologies durables. La motion, soutenue par le Conseil fédéral, a ensuite été adoptée par le Conseil national et maintenant par le Conseil des États, ouvrant ainsi la voie à un possible ePrix suisse durant la saison 2016/17.

Avant la décision prise aujourd'hui, les deux sponsors suisses de Formule E de la FIA, Julius Baer, partenaire mondial exclusif du Championnat de Formule E de la FIA, et TAG Heuer, cofondateur et chronométreur officiel de la première série de courses tout-électrique au monde, avaient organisé une traversée extraordinaire du centre-ville de Genève et fait rouler pour la première fois une voiture de Formule E sur les chaussées de Suisse. À cette occasion, la voiture a été filmée pour une vidéo de promotion d'un ePrix suisse - montrant entre autres Nick Heidfeld, ex pilote de Formule 1 et actuel pilote de Formule E, qui habite en Suisse depuis de nombreuses années et apporte son appui cette initiative.

«En tant que partenaire mondial exclusif de la Formule E et société suisse, nous sommes enthousiasmés par la décision du Conseil des États et nous remercions le Parlement suisse, le Conseil fédéral et Fathi Derder pour cette décision historique. Julius Baer soutient fortement les efforts de la Formule E pour faire progresser le développement des technologies et de la mobilité sans émission pour un un avenir plus durable, en ligne avec nos propres activités de axées sur les générations futures. Nous sommes convaincus que la Suisse, l'une des économies les plus novatrices du monde, est un hôte idéal pour une course électrique. Un ePrix suisse serait une formidable vitrine pour les technologies durables», commente Boris F.J. Collardi, Chief Executive Officer de Julius Baer.

«Nous sommes très heureux que la Suisse accueil une competition de Formule E en et tenons à remercier nos partenaires suisses, la Banque Julius Baer et TAG Heuer, pour leur soutien énergique. Maintenant, nous allons travailler sur les détails de la course, y compris la sélection de la ville qui l'accueillera, avec pour objectif de la rendre possible au cours de la saison 2016/17», précise Alejandro Agag, PDG de Formula E Holdings.

Le succès populaire de la saison inaugurale du Championnat de Formule E de la FIA, avec des courses à Pékin, Putrajaya, Punta del Este, Buenos Aires et celles qui se dérouleront très prochainement à Los Angeles, Monaco, Berlin, Moscou et Londres, prouve la capacité du championnat à créer une vision forte du transport sans émission. Avec les autres initiatives de la Formule E de la FIA, les FE School Series et l'intégration de la «Formula Student», elles visent à inspirer les jeunes à embrasser la mobilité et l'ingénierie durable.

Contact:

Relations médias, Zurich, tél. +41 (0) 58 888 8888


Fichiers multimédias
2 fichiers

Plus de communiques: Bank Julius Bär & Co. AG

Ces informations peuvent également vous intéresser: