Schweizerische Flüchtlingshilfe SFH

L'OSAR salue le geste humanitaire du Conseil fédéral

Berne (ots) - L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR applaudit la décision du Conseil fédéral d'accueillir 2000 personnes vulnérables supplémentaires au cours de ces deux prochaines années dans le cadre du programme de réinstallation («resettlement») du HCR. L'OSAR estime toutefois qu'il manque un concept durable permettant de maintenir ouverts les chemins d'exil légaux pour les réfugié-e-s.

L'Organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR applaudit la décision du Conseil fédéral d'admettre 2000 personnes vulnérables supplémentaires. «L'ouverture de chemins d'exil légaux est une revendication formulée depuis des années par l'OSAR pour échapper aux itinéraires de fuite dangereux», affirme Miriam Behrens, directrice de l'OSAR. Néanmoins, un contingent supplémentaire de seulement 2000 réfugié-e-s pour deux ans seulement ne suffit pas. Dans le contexte de la collaboration internationale, un engagement fiable à plus long terme de la Suisse s'impose.

Des chemins d'exil sûrs en tant qu'approche durable

L'OSAR revendique une admission de réfugié-e-s faisant partie d'un contingent qui s'inscrive dans la durée, de façon à donner un signal plus clair en faveur de l'ouverture de chemins d'exil sûrs. Cela permettrait d'améliorer la planification de la sécurité pour les autorités cantonales assumant la responsabilité de l'installation.

L'intégration en tant que priorité

Les personnes arrivant en Suisse dans le cadre du programme de réinstallation doivent pouvoir être intégrées dans la société et l'économie du pays le plus rapidement possible. L'OSAR est persuadée que les organisations suisses d'entraide y sont parfaitement préparées. «Nous sommes prêts à accueillir les personnes fuyant la guerre et venant chercher la sécurité en Suisse, ainsi qu'à les aider à prendre un nouveau départ», souligne Miriam Behrens. Toutefois, le chemin de l'intégration est ponctué d'obstacles. C'est pourquoi l'OSAR réclame entre autres une augmentation des offres de cours de langue. De plus, l'accès effectif au marché du travail et aux autres offres de formation doit être amélioré et développé de toute urgence.

Contact:

Demandes de précisions:
Miriam Behrens, directrice de l'OSAR,
miriam.behrens@fluechtlingshilfe.ch
Stefan Frey, attaché de presse et responsable délégué de la
communication, tél 031 370 75 15 ou 079 509 47 89.
stefan.frey@fluechtlingshilfe.ch


Plus de communiques: Schweizerische Flüchtlingshilfe SFH

Ces informations peuvent également vous intéresser: