Schweizerische Flüchtlingshilfe SFH

Voyage en Érythrée: une tempête dans un verre d'eau
L'OSAR critique les exigences du groupe de voyageurs

Berne (ots) - Les remous politiques en rapport avec le voyage en Érythrée de femmes et d'hommes politiques suisses n'est pas compréhensible du point de vue de l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés OSAR. En effet, ce voyage n'a pas révélé de nouvelles informations sur le pays.

Aujourd'hui, les femmes et hommes politiques suisses qui se sont rendus en Érythrée début février se réunissent en présence de Simonetta Sommaruga, la ministre de la justice. Sur la base de leurs expériences personnelles lors du voyage, ils veulent poser ce faisant des exigences à l'égard de la politique suisse.

Ce projet visant une réévaluation de la pratique suisse en matière d'asile concernant l'Érythrée ne représente pas une nouveauté. Le fait est que les voyages de ce genre ne donnent qu'un aperçu limité et incomplet d'un pays, d'autant plus qu'il s'agit, dans le cas de l'Érythrée, d'une dictature, dont les représentants mettent tout en oeuvre pour présenter le pays et ses habitants sous le meilleur jour possible. Comme toutes les missions précédentes déjà, les cinq voyageurs ne pouvaient pas se déplacer librement dans le pays, et ils n'ont pas eu accès aux prisons où la torture est pratiquée.

Pour fournir des informations pertinentes et exactes sur la situation de la sécurité et des droits de l'homme aux fins de l'examen de demandes d'asile, une recherche doit obligatoirement satisfaire aux normes de qualité relatives aux informations sur le pays d'origine (Country of Origin Information - COI). «Il en est exactement de même de la mission de factfinding de haut rang exigée par le groupe de voyageurs», souligne Alexandra Geiser, experte-pays de l'OSAR.

En raison de leurs connaissances généralement vagues, les autres exigences du groupe de voyageurs (lancement d'un programme prioritaire pour l'aide au développement, représentation permanente ou amélioration des relations diplomatiques) sont extrêmement contestables.

Informations de fond de l'OSAR sur l'Érythrée: https://www.osar.ch/news/dossiers-medias/erythree.html

Demandes de précisions:


Alexandra Geiser, experte-pays OSAR,
alexandra.geiser@fluechtlingshilfe.ch, 031 370 75 75

Stefan Frey, attaché de presse OSAR,
stefan.frey@fluechtlingshilfe.ch, 031 370 75 15 / 079 509 47 89.


Plus de communiques: Schweizerische Flüchtlingshilfe SFH

Ces informations peuvent également vous intéresser: