Verein "Nein zur 2. Gotthardröhre", "Non au 2e tube au Gothard", "No al raddoppio del Gottardo"

« Les annonces d'embouteillage sont utilisées de manière abusive pour former l'opinion»

Berne/Altdorf (ots) - L'émission télévisée « Rundschau » de la télévision suisse allemande SRF a démontré que les annonces de bouchon au Gothard étaient diffusées de manière erronée depuis des années. Pendant des années, les embouteillages ont été présentés plus longs qu'ils ne l'étaient en réalité. Ce qui donnait chez les personnes qui les écoutaient à la radio où les consultaient en ligne une fausse image de la réalité. « Cette manière de faire montre que les annonces d'embouteillage sont utilisées de manière abusive pour former l'opinion afin d'exercer une pression politique en faveur d'un 2e tunnel au Gothard », explique Jon Pult, coprésident de l'association « Non au 2e tunnel au Gothard » et président de l'Initiative des Alpes.

En 2012, le Conseil fédéral a décidé de faire construire un 2e tunnel routier au Gothard. Et comme par hasard, l'Office fédéral des routes, OFROU, laisse signaler par Viasuisse, depuis 2012, même les embouteillages de toute petite envergure au Gothard. « Voilà l'explication pourquoi au Gothard les heures d'embouteillage augmentent nettement alors que le flux de trafic est depuis des années pratiquement stable», dit Caroline Beglinger, coprésidente de l'association « Non au 2e tunnel au Gothard » et codirectrice de l'ATE. Le commandant de la police uranaise pense, selon le reportage du « Rundschau », que les annonces concernant ces bouchons miniatures sont superflues.

Depuis 2001, le flux de voitures et de camions est dosé au Gothard pour des raisons de sécurité. Ce régime est géré par une installation de feux de signalisation située devant chaque portail. C'est la raison pour laquelle, il n'est toujours question que de bouchons devant le tunnel du Gothard et non de ralentissements comme c'est le cas pour les encombrements quotidiens dans les agglomérations. « Si chaque ralentissement du trafic dans les agglomérations étaient communiqués comme au Gothard, alors on pourrait se délecter d'annonces de bouchons pendant 24 heures d'affilée » ajoute Caroline Beglinger.

C'est avec étonnement que l'association « Non au 2e tunnel au Gothard » constate aussi que l'OFROU a empêché la publication d'un rapport relatif aux glissières de sécurité centrales escamotables. Ces glissières de sécurité centrales escamotables pourraient per-mettre d'augmenter la sécurité dans le tunnel routier de manière rapide et à moindre frais. Jon Pult ajoute : « Que l'OFROU entrave une discussion objective sur une glissière de sécurité centrale est scandaleux. »

Contact:

F/A : Caroline Beglinger, coprésidente de l'association « Non au 2e
tunnel au Gothard » et codirectrice de l'ATE, 079 310 11 86

A/I/romanche : Jon Pult, coprésident de l'association « Non au 2e
tunnel au Gothard » et président de l'Initiative des Alpes, 076 508
16 33



Plus de communiques: Verein "Nein zur 2. Gotthardröhre", "Non au 2e tube au Gothard", "No al raddoppio del Gottardo"

Ces informations peuvent également vous intéresser: