Initiativkomitee "für eine faire Verkehrsfinanzierung"

Initiative Vache à lait pour sauver le projet FORTA

Berne (ots) - La Commission des transports et des télécommunications du Conseil national (CTT) a clos aujourd'hui sa discussion sur le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA). Alors qu'une majorité est favorable à des étapes de développement stratégiques, à l'intégration de l'arrêté sur le réseau et à la solution de fonds, le financement du FORTA est extrêmement contesté. La partie correspondante du projet, qui comportait une augmentation de l'impôt sur les huiles minérales de 4 centimes par litre d'essence, vient d'être rejetée aujourd'hui par une majorité de la commission. Il est dès lors évident qu'en adoptant l'initiative Vache à lait le 5 juin, on va non seulement empêcher une augmentation du prix de l'essence, mais aussi sauver par la même occasion le projet FORTA.

La décision prise aujourd'hui par la Commission des transports et des télécommunications du Conseil national souligne que l'initiative dite « Vache à lait » est plus nécessaire que jamais. Une majorité claire de la commission soutient certes la décision de mettre en place un fonds pour les projets routiers et de décider des étapes de développement concrètes du réseau des routes nationales. En revanche, le financement, notamment l'augmentation de l'impôt sur les huiles minérales de 4 centimes par litre d'essence, reste toujours très contesté.

Avec l'initiative « Pour un financement équitable des transports », qui fera l'objet d'une votation populaire le 5 juin, on souhaite mettre en place une base financière à long terme pour le développement et l'entretien de l'infrastructure routière. Cette initiative a depuis toujours été une alternative au financement contesté du projet FORTA. Après la décision prise aujourd'hui par la majorité de la commission de rejeter un financement au moyen d'une nouvelle augmentation de l'impôt sur les huiles minérales, le financement du FORTA reste toujours flou.

Ceux qui souhaitent sauver le FORTA n'auront donc pas d'autre choix que de voter le 5 juin Oui à l'initiative Vache à lait. Cela montre clairement que l'initiative pour un financement équitable des transports et le projet FORTA ne sont pas du tout incompatibles comme l'affirment parfois les adversaires de l'initiative, mais ils sont nécessaires l'un à l'autre. Après l'adoption de l'initiative dite « Vache à lait » au 5 juin, le Parlement pourra adapter en conséquence le projet FORTA en vue de son financement. Cela permettrait de mettre en place et de financer le Fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération sans que les usagers de la route soient frappés d'une augmentation des taxes et redevances.

Contact:

Pour tout renseignement complémentaire, prière de contacter:
- François Launaz, Président auto-suisse, tél. 079 408 72 77
- Andreas Burgener, directeur auto-suisse, membre du Comité
d'initiative, tél. 079 474 21 04


Ces informations peuvent également vous intéresser: