Initiativkomitee "für eine faire Verkehrsfinanzierung"

Eliminer les goulets - oui à un financement équitable des transports!

Berne (ots) - Les bouchons sur les routes nationales ont une fois de plus atteint un niveau record durant le weekend de Pâques. Les pertes économiques, mais aussi les atteintes à l'environnement que provoquent les embouteillages ont massivement augmenté ces dernières années. Il est donc urgent d'éliminer les goulets d'étranglement. Soumise le 5 juin prochain à la votation, l'initiative populaire fédérale "pour un financement équitable des transports" assure une base financière solide pour redonner la forme à nos routes.

L'économie suisse perd chaque année quelque deux milliards de francs sur les routes. Voilà en effet le dommage économique provoqué par les pertes de temps dans des bouchons dus le plus souvent à une surcharge de l'infrastructure routière. L'environnement souffre lui aussi énormément de ces embouteillages. Une étude de la Haute école spécialisée de Berne a révélé que la consommation de carburant augmente jusqu'à 45% dans le trafic en accordéon. Tant l'environnement que le porte-monnaie des automobilistes s'en ressentent.

Pour régler ce problème, il est urgent d'investir suffisamment d'argent dans l'élimination des goulets d'étranglement sur le réseau routier. Cet argent est disponible, mais il est actuellement mal engagé. L'initiative "pour un financement équitable des transports" met fin au détournement des moyens financiers de la route. Sur les quelque 9 milliards de francs que les usagers de la route versent aujourd'hui à la Confédération, seul un tiers profite à la route. L'"initiative vache à lait" veut que cet argent soit affecté à la route pour que les bouchons chroniques soient enfin éliminés.

Tout le monde profite de cette initiative, des piétons jusqu'aux automobilistes. Grâce aux routes de contournement, les villages et les villes deviennent plus attractifs et plus sûrs pour la mobilité douce. 75% des transports publics se déroulent sur la route, si bien que ce mode de transport a lui aussi besoin de liaisons routières fiables. Cette initiative n'enlève pas d'argent au rail: les contributions au fonds d'infrastructure ferroviaire ne sont pas touchées. C'est pour cette raison aussi que cette initiative porte le nom "pour un financement équitable des transports".

Cette initiative contribue à donner une base financière stable au fonds pour les routes nationales et le trafic d'agglomération (FORTA) qui est actuellement examiné par le Parlement fédéral. Elle évite de surcroît une imposition supplémentaire des usagers de la route.

Contact:

François Launaz, président auto-suisse, tél. 079 408 72 77
Andreas Burgener, directeur auto-suisse / membre du comité
d'initiative, tél. 079 474 21 04



Plus de communiques: Initiativkomitee "für eine faire Verkehrsfinanzierung"

Ces informations peuvent également vous intéresser: